espace
Le débris d’un satellite chinois a failli détruire le télescope CHEOPS, développé par la Suisse et l’Agence spatiale européenne. La collision a pu être évitée de justesse.

CHEOPS a frôlé la catastrophe. Début octobre, l’équipe du télescope spatial CHEOPS (CHaracterizing ExOPlanet Satellite) a dû effectuer une manoeuvre d’évitement à cause d’un débris d’un satellite chinois de la taille d’une brique de lait.

Les scientifiques ont été informés le 30 septembre qu’un débris spatial était sur la trajectoire de collision avec CHEOPS, indique jeudi l’Université de Genève dans un communiqué. Deux jours plus tard, un débris du satellite chinois défectueux Fengyun 1C devait passer devant CHEOPS.

Le télescope spatial CHEOPS de l’ESA a dû esquiver un morceau de débris spatial. Image: ESA/NASA montage: G. Schwarz

Selon l’Université de Genève, de telles approches peuvent être extrêmement dangereuses, car les objets en orbite terrestre se déplacent dans l’espace à une vitesse plusieurs fois supérieure à celle d’une balle de fusil. Un morceau d’un centimètre de diamètre entrant en collision avec un autre objet libère l’énergie d’une grenade à main qui explose.

Selon les calculs, le morceau de débris du satellite chinois se serait trouvé à une distance dangereuse de 500 mètres du télescope CHEOPS. La probabilité d’une collision est alors de 1:10 000.

«Cela peut ne pas sembler très dramatique à première vue. Mais aux vitesses énormes des satellites, une déviation minimale de l’orbite peut avoir des conséquences fatales», explique Christopher Broeg, manager de la mission CHEOPS à l’Université de Berne cité dans le communiqué. En cas de collision, cela aurait pu signifier la destruction de CHEOPS.

«Nous avons décidé pour une orbite à 56 mètres en dessous de l’orbite précédente», explique M. Broeg. Pour corriger la trajectoire, l’instrument a dû être arrêté le 1er octobre pour des raisons de sécurité.

Le 2 octobre à 00h52, l’ordinateur de bord a allumé les propulseurs de contrôle de CHEOPS pendant 1,5 seconde et a réussi à corriger l’orbite. Le débris a finalement survolé CHEOPS le 2 octobre à 01h41 à une vitesse relative de 3140 mètres par seconde à une distance d’environ un kilomètre sans causer de dommages.

Lors de la planification de la mission, il a été supposé qu’il y aurait au maximum trois avertissements de collision par an et une correction d’orbite efficace. «Pour l’équipe du CHEOPS, c’était le premier avertissement, c’est pourquoi la tension était élevée au début», s’exclame Christopher Broeg.

CHEOPS a pour objectif d’analyser les exoplanètes connues afin de déterminer, entre autres, si elles réunissent des conditions propices au développement de la vie. Ce projet de l’Agence spatiale européenne et de la Suisse est placé sous la responsabilité de l’Université de Berne en collaboration avec l’Université de Genève.

Le Réseau de surveillance spatiale des Etats-Unis suit 40’000 objets identifiés comme des débris spatiaux. On estime qu’il y a plus de 7600 tonnes de débris spatiaux sur l’orbite de la Terre ou à ses abords. Certains d’entre eux se déplacent plus vite qu’une balle de fusil, à une vitesse proche de 50’000 kilomètres par heure.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

La station spatiale internationale (ISS) a dû modifier son orbite pour éviter la collision avec un débris spatial…

Le satellite chasseur de déchets spatiaux, dont le système de vision a notamment été développé par le Centre suisse…

Les observations du télescope CHEOPS, en orbite depuis le 18 décembre 2019, ont permis de publier une première étude…

CHEOPS a quitté la terre. Le lancement du télescope spatial assemblé en Suisse a eu lieu mercredi matin. L’engin a été…

Source: https://www.arcinfo.ch/articles/suisse/un-debris-spatial-a-failli-detruire-le-telescope-cheops-1001414

CHEOPS, Space debris, Space, European Space Agency, Space telescope

World news – FR – Un débris spatial a failli détruire le télescope CHEOPS

En s’appuyant sur ses expertises dans les domaines du digital, des technologies et des process , CSS Engineering vous accompagne dans vos chantiers de transformation les plus ambitieux et vous aide à faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles offres, de nouveaux modes de collaboration, de nouvelles manières de produire et de vendre.

CSS Engineering s’implique dans les projets de chaque client comme si c’était les siens. Nous croyons qu’une société de conseil devrait être plus que d’un conseiller. Nous nous mettons à la place de nos clients, pour aligner nos incitations à leurs objectifs, et collaborer pour débloquer le plein potentiel de leur entreprise. Cela établit des relations profondes et agréables.

Nos services:

  1. Création des sites web professionnels
  2. Hébergement web haute performance et illimité
  3. Vente et installation des caméras de vidéo surveillance
  4. Vente et installation des système de sécurité et d’alarme
  5. E-Marketing

Toutes nos réalisations ici https://www.css-engineering.com/en/works/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here