var badword = 0;
var badwordserch = 1;

Sony et son studio de développement Naughty Dog, dévoile ce mercredi, à partir de 16h00 une toute nouvelle bande-annonce du jeu vidéo «The Last of Us Part II», une exclusivité PlayStation 4 dont la sortie, reportée à maintes reprises, est finalement agendée pour le 19 juin prochain.

Ces nouvelles images marquent sans aucun doute une tentative de reprise en main de la communication par des producteurs particulièrement secoués par la tempête qui s’est déchaînée dès le mois de mars dernier. Tout a commencé avec les révélations d’un journaliste d’investigation américain sur les conditions de travail au sein de Naughty Dog jusqu’ici plutôt habitué aux lauriers pour la qualité de ses productions (Les «Uncharted» notamment). Comme beaucoup d’autres dans cette industrie, le studio semble peiner à gérer les pressions que subissent ses employés à l’heure d’achever des superproductions qui nécessitent des années d’efforts collectifs.

Et puis, fin avril, il y a eu la redoutable grosse casse, le cauchemar des créateurs qu’ils soient de séries ou de jeux vidéo: des éléments clés du scénario se sont retrouvés dans la nature. Ces fuites majeures ont d’abord été attribuées à un employé mécontent qui aurait voulu se venger, mais cette hypothèse a été depuis démentie et c’est désormais celle d’une vulnérabilité exploitée par un ou plusieurs hackeurs extérieurs qui domine.

Un cui-cui émis par Naughty Dog dans lequel le studio exprime ses regrets d’avoir subi des fuites et demande à la communauté de ne pas ébruiter plus les révélations piratées.

Mais quelques soit l’origine du délit, le mal est fait pour une communauté de fans contaminés qui désormais se déchire sur des choix narratifs audacieux découverts hors contexte. Des choix très adultes, surprenant, et donc forcément peu consensuels. Il va sans dire que les scénaristes souhaitaient tout particulièrement voir ces éléments tenus secrets le plus longtemps possible.

Car il y a indéniablement une prise de risque de la part des créateurs de «The Last of Us Part II» et cela était sensible dès 2017, à Paris, lors de la présentation en grandes pompes de la première vidéo de gameplay.

Une séquence narrative et une autre très éprouvante de gameplay présentée par Sony à la Paris Game week 2017 et à l’E3 2018. Pour un public mature et le cœur bien accroché (vidéo: SIE).

Dans une Amérique ravagée par une épidémie qui fait passer la crise actuelle du coronavirus pour une aimable plaisanterie, on y découvrait notamment une séquence d’action d’une violence physique et psychologique telle qu’elle conduisait au malaise même les cœurs les mieux accrochés. On ne peut imaginer que cela n’ait pas été voulu. À l’opposée du spectre, on y découvrait aussi une séquence narrative très calme mais d’une sensualité adulte et très audacieuse. En bref, un concentré de moments hors du commun qui confirmaient que les créateurs du jeux comptaient bien persister à faire sortir les gamers de leur zone de confort après une première partie déjà d’une rare densité.

Voilà pourquoi la vidéo qui est dévoilée ce mercredi est un peu plus qu’une simple bande-annonce de lancement.

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil “Le Matin” aime les débats. Mais trop d’abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n’en avez pas? envoyez une demande à l’adresse [email protected]). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Nous sommes heureux que vous voulez nous donner vos commentaires. S’il vous plaît noter les règles suivantes à l’avance: La rédaction se réserve le droit de ne pas publier des commentaires. Ceci s’applique en général, mais surtout pour les propos diffamatoires, racistes, hors de propos, hors-sujet des commentaires, ou ceux en langues étrangères ou dialecte. Commentaires des noms de fantaisie, ou avec des noms manifestement fausses ne sont pas publiés non plus. Plus les décisions de la rédaction n’est ni responsable déposée, ni en dehors de la correspondance. Renseignements téléphoniques ne seront pas fournis. L’éditeur se réserve le droit également à réduire les commentaires des lecteurs. S’il vous plaît noter que votre commentaire aussi sur Google et autres moteurs de recherche peuvent être trouvés et que les éditeurs ne peuvent rien et est de supprimer un commentaire une fois émis dans l’index des moteurs de recherche.

Source: https://www.lematin.ch/loisirs/autres-arts/the-last-of-us-ii-bandeannonce-temps-crise/story/27128542

World news – FR – «The Last of US Part II», une bande-annonce pour temps de crise

En s’appuyant sur ses expertises dans les domaines du digital, des technologies et des process , CSS Engineering vous accompagne dans vos chantiers de transformation les plus ambitieux et vous aide à faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles offres, de nouveaux modes de collaboration, de nouvelles manières de produire et de vendre.

CSS Engineering s’implique dans les projets de chaque client comme si c’était les siens. Nous croyons qu’une société de conseil devrait être plus que d’un conseiller. Nous nous mettons à la place de nos clients, pour aligner nos incitations à leurs objectifs, et collaborer pour débloquer le plein potentiel de leur entreprise. Cela établit des relations profondes et agréables.

Nos services:

  1. Création des sites web professionnels
  2. Hébergement web haute performance et illimité
  3. Vente et installation des caméras de vidéo surveillance
  4. Vente et installation des système de sécurité et d’alarme
  5. E-Marketing

Toutes nos réalisations ici https://www.css-engineering.com/en/works/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here