Accueil » Tests » Test The Legend of Heores : Trails of Cold Steel IV – Une conclusion satisfaisante malgré quelques longueurs

The Legend of Heores : Trails of Cold Steel IV arrive un an après un troisième opus excellent qui faisait passer cet arc à un autre niveau. Pour rappel, si vous ne connaissez pas la licence The Legend of Heroes de Falcom, nous vous conseillons ce dossier qui résume son statut de JRPG particulier avec son univers étendu. A l’image du héros, Trails of Cold Steel a gagné en maturité et ce quatrième et dernier opus est l’aboutissement de cette aventure qui dure depuis quelques années. Est-ce que la conclusion est à la hauteur ?

Condition de test : Nous avons joué au titre jusqu’à son dénouement sur PS4. Afin de ne pas spoiler la majeure partie de l’histoire, nous n’évoquerons rien de précis à ce sujet (uniquement des évocations sans contexte).

The Legend of Heores : Trails of Cold Steel III s’était terminé sur un incroyable cliffhanger qui nous donnait déjà envie de passer à la suite. Preuve que la série se base sur une narration forte que l’on retrouve ici. De nouvelles intrigues s’installent, des mystères sont enfin dévoilés, et l’on retrouve de nombreux personnages connus de l’univers. On ne le rappellera jamais assez, la force de cette licence est non seulement de développer un même univers captivant au fil des opus mais aussi de ne pas tomber dans le contemplatif avec des interactions minimes à l’image de nombreux titres occidentaux.

The Legend of Heores : Trails of Cold Steel IV reste très bon mais fait néanmoins moins bien que son prédécesseur au niveau du rythme avec de grosses longueurs inutiles pour des petites intrigues moins importantes. Bien entendu, le titre a son lot de moments épiques mais on sent quand même beaucoup de remplissages, si bien que les dizaines d’heures pour le terminer se font cruellement sentir (on est quand même dans du 80-100 heures en moyenne).

Le titre est de ce fait un peu trop long, mais heureusement il conclut cet arc d’une façon surprenante avec même deux fins à débloquer. Le jeu vous laisse débloquer la « vraie fin » même si vous n’avez pas rempli les conditions nécessaires mais il est bon de garder ça en tête au cas où vous la louperiez. Là où le titre nous fait plaisir, c’est aussi avec le retour de nombreuses figures de la série issues des arcs Trails in The Sky et Zero/Ao no Kiseki. Cependant, le soft est un peu victime de son casting monstrueux si bien que l’on survole parfois les choses.

Si vous en avez l’occasion, on vous conseille d’ailleurs de faire ces opus avant d’entamer celui-ci sous peine de vous spoiler la majeure partie des intrigues de ces derniers. L’autre bon point est que l’aventure se concentre un peu plus sur la nouvelle classe VII qui était introduite dans le précédent volet. On assiste à des développements plus poussés et sympathiques notamment pour Ash, Kurt et Juna. Cependant, la mauvaise nouvelle est que Trails of Cold Steel IV n’est malheureusement pas traduit dans notre langue ce qui casse l’effort qui avait été amorcé avec le troisième.

La licence nous a souvent habitué à suivre une histoire complexe entrecoupée de moments plus légers où l’on peut interagir avec les nombreux personnages afin de développer des liens ou en faisant des quêtes secondaires. Tout ça dans le but d’obtenir plus d’informations non essentielles sur nos protagonistes favoris ou bien pour plonger dans l’inévitable fan-service. On continue ici sur cette lancée même si le côté « harem » devient un peu lourd et pourra en agacer certains.

Cela rend de ce fait ces moments de légèreté parfois pompeux. En outre, il est dommage qu’un univers aussi développé et complexe tombe souvent (plus qu’avant en tout cas) dans le manichéisme primaire. Ces critiques sont également pour nous un signe que l’arc devait mettre un point final et ce n’est pas plus mal.

Malgré tout, il serait dommage de ne pas terminer ce que l’on a commencé sous prétexte de quelques faiblesses car on apprécie toujours autant ce souci de nous évader un peu des contextes sérieux pour souffler. Les mini-jeux sont un bon exemple avec de la pêche et un clone de Puyo-Puyo assez addictif.

Techniquement, Trails of Cold Steel IV reste exactement dans la même lignée que son prédécesseur avec des environnements déjà visités auparavant mais aussi de nouveaux. Rien d’étonnant de par son statut de suite directe sans oublier que Falcom avait déjà rajeunit son moteur après Trails of Cold Steel II. Toujours est-il que l’on est loin des standards actuels mais rien de non plus préjudiciable et les fans savent de toute façon à quoi s’attendre.

En matière de gameplay, on reste également sur du déjà-vu si ce n’est quelques modifications qui rendent les combats un peu plus difficiles ce qui est une très bonne chose. En effet, dans le précédent notamment, on pouvait largement abuser du « break » pour terminer la plupart des combats sans que les ennemis aient à peine bougé. En addition, les ordres des personnages (que l’on peut activer à tout moment en combat) sont bien moins puissants et il est désormais nécessaire des les améliorer. Par contre, cela ne profite pas aux combats de méchas qui ne sont pas vraiment palpitants de base et qui se voient ici rallongés en raison du rehaussement de la difficulté.

Le seul point préjudiciable est que la quantité astronomique de personnages jouables ne permet pas de réellement les apprécier. On sent que Falcom a voulu bien faire pour contenter tout le monde mais il est frustrant de ne pas développer ces personnages de bout en bout.

On termine sur la bande son du titre qui réalise ici une de ces meilleures performances avec de nombreux thèmes forts notamment pour les combats de boss mais aussi les morceaux plus classiques comme le thème de combat qui est l’un des meilleurs de la série. Pour ce final, la Falcom Sound Team ne nous a clairement pas déçu.

Si The Legend of Heores : Trails of Cold Steel IV n’arrive pas à faire mieux que le troisième volet à cause d’un rythme moins bien maitrisé, il parvient en revanche à donner une belle conclusion à cet arc Trail of Cold Steel. Toutefois, faire moins bien ne veut pas dire mauvais. Il reste dans la continuité de ce qui a été fait précédemment en apportant même de bonnes retouches au niveau du gameplay. On garde donc les mêmes forces tout en régalant les fans de la première heure avec de nombreux retours. On regrette tout de même l’absence de traduction française. Ce n’est heureusement pas la fin car Falcom prépare déjà l’extension de son univers avec « Hajimari no Kiseki » que l’on attend de pied ferme.

Même si je le trouve moins bon que le 2 et le 3, les titres The Legend of Heroes sont un feuilleton que l’on ne peut pas louper. Impossible de manquer la suite alors que l’on attend toujours plus de révélations. Retrouver les personnages de Trails in the Sky était aussi une joie non dissimulée. La conclusion de l’arc est assez réussie selon moi car cet avis tient compte du fait que l’histoire continue déjà au Japon. Dommage pour la traduction française, mais j’imagine que NIS America n’est pas rentré dans ses frais en traduisant le précédent. Il faut dire que l’investissement est énorme quand on sait que les lignes de textes sont très nombreuses.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d’autoriser la publicité.

Source: https://www.actugaming.net/test-the-legend-of-heores-trails-of-cold-steel-iv-une-conclusion-satisfaisante-malgre-quelques-longueurs-367390/

Trails – Erebonia Arc, Nihon Falcom, PlayStation 4, Nintendo Switch

World news РFR РTest The Legend of Heores : Trails of Cold Steel IV РUne conclusion satisfaisante malgr̩ quelques longueurs

En s’appuyant sur ses expertises dans les domaines du digital, des technologies et des process , CSS Engineering vous accompagne dans vos chantiers de transformation les plus ambitieux et vous aide à faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles offres, de nouveaux modes de collaboration, de nouvelles manières de produire et de vendre.

CSS Engineering s’implique dans les projets de chaque client comme si c’était les siens. Nous croyons qu’une société de conseil devrait être plus que d’un conseiller. Nous nous mettons à la place de nos clients, pour aligner nos incitations à leurs objectifs, et collaborer pour débloquer le plein potentiel de leur entreprise. Cela établit des relations profondes et agréables.

Nos services:

  1. Création des sites web professionnels
  2. Hébergement web haute performance et illimité
  3. Vente et installation des caméras de vidéo surveillance
  4. Vente et installation des système de sécurité et d’alarme
  5. E-Marketing

Toutes nos réalisations ici https://www.css-engineering.com/en/works/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here