Avec la C6N, Ezviz propose une caméra d’intérieur plutôt prometteuse sur le papier. Elle annonce capter des images en Full HD, de jour comme de nuit, mais surtout, elle est dotée d’une base motorisée et d’une tête pivotante qui lui permettent de surveiller une pièce à 360 degrés. La bonne nouvelle serait que vous n’avez rien à faire puisqu’elle intègre en plus une technologie de suivi de mouvements. Nous l’avons testé.

Certains constructeurs chinois proposent aujourd’hui des solutions de vidéosurveillance à des tarifs abordables. Après la Xiaomi Mi Home Security 360 ou encore la Kami Indoor, il est désormais temps à nous intéresser à la C6N de Ezviz. Une marque dont vous n’avez peut-être pas entendu parler et qui, pourtant, profite aujourd’hui d’un large réseau de distribution, y compris sur Amazon, où elle se paye même le luxe d’une note de 4.4 sur 5 étoiles. Nous savons tous que “ça vaut ce que ça vaut”, mais cela pas manqué de piquer notre curiosité au vif. Il nous fallait juger sur pièce.
Sur le papier donc, la Ezviz C6N est une caméra full HD, motorisée tant sur sa base rotative que par sa tête pivotante. Plus en détails, sa base peut tourner sur 340 degrés et sa tête s’incliner sur 55 degrés, ce qui, compte tenu du champ de vision de l’objectif (85 degrés de diagonale), considérer que cette caméra propose une vision à 360 degrés. Naturellement, elle dispose d’une vision nocturne et deux petits trucs en plus, à savoir une détection de mouvement intelligente avec le suivi et une compatibilité avec Amazon Alexa et Google Assistant. Voilà tout ! Comme nous le disions donc, sur le papier, à 40 euros, cette Ezviz C6N est vraiment prometteuse. Faut-il craquer pour autant ? C’est ce que nous allons découvrir.

Ci-dessous, les principales caractéristiques techniques de la Ezviz C6N. L’équipement est relativement basique, et si on regrette que le Wi-Fi ne soit pas compatible 5 GHz pour exploiter la performance des réseaux sans fil désormais massivement déployés dans nos domiciles, il est à noter que la présence d’une prise Ethernet raisonnera comme un atout pour d’autres utilisateurs.

Du côté de l’installation du produit : c’est une affaire qui roule ! Ezviz livre dans la boîte tout ce qu’il faut pour installer la caméra, y compris au mur ou au plafond. Évidemment pour certains cas de figure, la présence de la visserie est presque symbolique tant celle-ci est d’une qualité… quelconque. Et, surtout, les vis et chevilles ne conviendront pas à toutes les configurations. Mais il n’y a là rien d’étonnant.

Ceux qui sont (vraiment) moins à l’aise avec le bricolage trouveront même dans la boîte un guide de perçage qui les aidera à fixer le support mural et plafonnier sans se tromper. Il est à noter que le chargeur secteur est livré, contrairement à certains produits (tel que la Xiaomi Mi Home Security 360 pour ne citer qu’elle) où il faut l’ajouter soi-même pour relier la caméra au secteur. Étant donné qu’il s’agit d’une alimentation de 5V, il est aussi tout à fait possible de la relier à un port USB pour l’alimenter – pourquoi pas celui de votre Internet qui reste souvent inutilisé.

Sans surprise, la procédure de configuration logicielle est bien rodée. Pour des raisons de praticité, nous avons opté pour la liaison Wi-Fi et le processus en quelques étapes ne cache aucune difficulté : on branche, on suit le tuto sur l’application, on photographie le QR Code, saisi sont mots de passe Wi-Fi et le tour est joué. Une mise à jour du Firmware a clôturé le tout, ce qui laisse penser que le constructeur fait évoluer ses produits, une bonne chose donc.

Ensuite, l’application mobile, compatible iOS et Android rappelons-le, est elle aussi à la portée des connaissances technologiques de tous. Pour autant, les options ne manquent pas. Certains apprécieront de pouvoir désactiver le voyant d’état pour que la caméra reste le plus discrète possible dans votre habitacle. Et ce n’est d’ailleurs pas les intrus malveillants qui la détecteront à l’oreille, car sa base motorisée ne fait aucun bruit. La page d’accueil de l’application propose plusieurs mises en forme et c’est celle visible ici qui offre une meilleure visibilité. Si vous avez plusieurs produits de la marque, les miniatures s’afficheront les unes sous les autres.

On trouve même parmi les nombreuses options de l’application, la possibilité de tester la qualité du réseau Wi-Fi. Et là… c’est un peu la douche froide. Si on en croit l’outil d’analyse, il semble que le contrôleur intégré à la caméra n’est franchement pas de bonne qualité. Alors que la caméra est connectée sur le réseau 2.4 GHz de notre box (puisque la caméra n’est pas compatible 5 Ghz) installée tout près, un message nous indique une “Qualité du Wi-Fi moyenne” avec 28 ms de temps de réponse et une bande passante indiquée comme supérieure à 2 Mo/s. Sur cette même capture, à droite, on peut voir le résultat de la procédure de test réalisée avec notre Samsung Galaxy Note 10+ sur le même réseau, au même endroit. Notre box fibre ne souffre d’aucune lenteur ce qui, même si nous n’avons noté aucun problème dans notre configuration de test, nous oblige toutefois à émettre des réserves quant à la portée de la caméra en Wi-Fi.

La procédure d’identification pour l’utilisateur est elle aussi classique (identifiant et mot de passe), mais précisons que l’application est compatible avec la sécurisation par empreinte digitale. C’est de plus en plus répandu, mais la précise mérite d’être apportée tant cela facilite le quotidien.

Faut-il encore le préciser ? Ce n’est pas parce que les constructeurs annoncent une qualité d’image Full HD qu’il faut s’attendre à ce que votre caméra vous livre une vidéo digne d’un Blu-ray, d’un Netflix ou Amazon Prime Video. En fait, pour l’instant, la mention Full HD est plutôt à considérer comme le minimum requis pour un produit de captation d’image comme celui-ci.

Ensuite, au+delà de cette définition en 1920 x 1080 pixels il y a une notion de qualité plus ou moins flatteuse en fonction des marques. Ce qui est sûr, c’est que toutes sont tenues par un élément important : le poids du flux vidéo. Trop lourd, il pénalise les utilisateurs de mauvaises connexions Internet qui auront des problèmes pour accéder au flux vidéo. Trop léger, les sujets sont péniblement identifiables et la caméra n’aura que peu d’intérêt. Ici, la C6N se contente par ailleurs d’un flux Full HD, certes, mais avec un débit de 15 images par seconde. Encore un compromis entre qualité, poids du flux et prix du produit.

Comme on peut le voir dans la capture ci-dessus, la qualité de cette image fixe extraite d’une vidéo est tout à fait convenable. Voire même assez bonne à vrai dire dans ces conditions lumineuses d’une météo grisonnante. Le micro capte les sons et le rendu est convenable, sans plus. Après tout ce n’est qu’une caméra IP. Dans la capture ci-dessous, on peut remarquer que la Ezviz C6N dispose d’un zoom numérique 4X qui, sans surprise, dégrade de façon importante la qualité de l’image. Là aussi, difficile d’en demander plus au produit à ce niveau de prix.

Ci-dessous, une image fixe de la qualité d’image de nuit qui, sans surprise est naturellement moins bonne. Pour autant, nous sommes agréablement surpris par la portée des deux seules petites diodes infrarouges qui suffisent à mettre en valeur les éléments dans notre salon.

Mais pour apprécier au plus juste la qualité vidéo de cette caméra, nous vous proposons ci-dessous une vidéo d’images captées de jour mais aussi de nuit, dans un salon plongé totalement dans l’obscurité. L’occasion de découvrir la qualité d’image, de l’audio et de la technologie du suivi.

Voilà pourquoi il est important de ne pas se laisser berner par un argument commercial qui décrit un produit comme étant “Full HD”. Le flux vidéo a naturellement une importance. Comme on peut le voir ici, le fait qu’il soit ici de 15 ips se perçoit très bien et impacte la qualité. Mais en même temps, le prix de la caméra comme les impératifs de produire de flux vidéo pas trop lourds pour le transfert sur internet restent des contraintes techniques. On regrette toutefois qu’Ezviz ne propose pas un réglage de ce flux, ne serait-ce que pour le stockage sur la carte microSD.

La bonne plage dynamique de la caméra lui permet par ailleurs de ne pas se laisser avoir par un contre-jour dans la pièce. Ces autres captures ci-dessous montrent les quelques réglages d’image qui, assez étonnamment là encore, ont réellement un impact sur la qualité de l’image. Le mode “vif”, à gauche, est bel et bien plus contrasté que le mode “original” à droite.

La possibilité de régler manuellement le contre-jour est une autre option disponible et assez rare pour être mentionnée. Certes, il ne s’agit pas ici d’options aussi fines que sur une véritable caméra, avec une gestion précise de la balance des blancs et de l’exposition (par exemple), mais les quelques modes disponibles font déjà bien le boulot.

Nous nous sommes volontairement installés sous une fenêtre ensoleillée et, comme on peut le voir entre le mode “original” est les modes “contre-jour”, il y a bel et bien une différence. L’application propose de renseigner l’emplacement de la source de lumière – qui provoque le contre-jour – suivant cinq zones à l’image. Sitôt qu’on choisit l’une d’elles, l’exposition est ajustée pour compenser la saturation de l’image. Dans l’image du milieu, on voit bien qu’en sélectionnant la portion la plus lumineuse de l’image, l’exposition est considérablement abaissée. De la même manière, si on définit que le contre-jour est localisé dans la zone inférieure, l’exposition est légèrement augmentée sur le reste de l’image.
Attention, car si cet ajustement est intéressant, il faudra toutefois l’utiliser intelligemment. La caméra étant motorisée, ce qui vaut pour un plan ne sera pas toujours valable pour un autre.

Vous pourrez aussi ajuster le niveau de sensibilité de la technologie de détection de mouvement. Une option à prendre en compte si jamais vous recevez trop de faux positif parce que le chat est passé par là ou qu’un arbre bouge au travers de la fenêtre.

D’ailleurs, en parlant du chat, ou de tout autre animal de compagnie ou éléments perturbateurs au bon fonctionnement de la surveillance, notez qu’il est possible d’exclure des zones de l’image. Mais là encore, il faudra prendre des précautions, car si cela vaut pour une caméra qui ne change pas d’angle de vue, pour une caméra motorisée, cela peut poser des problèmes si celle-ci s’est arrêtée sur une zone différente.
Et d’ailleurs, cela pourrait être un problème dans son ensemble. En effet, la caméra n’est pas capable de réagir en fonction d’où provient un bruit par exemple. Du coup, si jamais une effraction démarre à un endroit qu’elle ne surveille pas, vous ne serez alerté que lorsque le cambrioleur passera devant l’objectif. Mais une fois que ce sera fait, alors il sera suivi de manière plutôt efficace, en tout cas lorsque la pièce est convenablement éclairée.

Si vous êtes un utilisateur sensible aux petits trucs en plus qu’apportent les assistants vocaux, alors, vous pourriez bien apprécier le fait que la C6N soit compatible avec Amazon Alexa et Google Assistant. Alors avant toute chose, vous verrez sans doute dans les commentaires de l’application Alexa, là où vous devrez télécharger la “skill” Ezviz, que bien des utilisateurs se plaignent du fait que cela ne fonctionne pas. Et puis d’autres vous expliquent comment résoudre le problème. En effet, pour l’application Alexa puisse discuter avec la caméra (une fois vos identifiants associés à votre compte Ezviz reporté dans la Skill du même nom) il faut désactiver le chiffrement de la vidéo, sans quoi cela ne fonctionne pas. Et il en est d’ailleurs de même avec Google Assistant.

En revanche, il est vivement recommandé, avant même d’associer la C6N à ses comptes Google (Assistant) et Amazon (Alexa), de lui attribuer un nouveau nom, plus simple à retenir comme à prononcer, depuis l’application du constructeur. Une fois que tout ceci est fait, vous pourrez alors consulter le retour vidéo de la caméra, sur différents appareils vidéos compatibles avec ces assistants. Ci-dessous, la photo du retour vidéo visionné sur notre Amazon Echo Show 8, mais cela fonctionne aussi avec un téléviseur ou une solution multimédia (la Shield TV, par exemple) fonctionnant sous Android TV – rebaptisé Google TV.

Pratique si vous recevez une notification en pleine nuit, mais il est à noter qu’il n’est pas possible de piloter la caméra, même si l’écran est tactile. Il faudra repasser par l’application d’origine sur votre smartphone.

Installer une telle caméra à la maison doit aussi s’accompagner de mesures pour garder la main sur la vie privée des membres du foyer. La première recommandation que nous pouvons vous faire, c’est de ne pas laisser la caméra activée H24, alors que vous êtes à la maison. Dans la mesure où l’application mobile propose de passer très facilement du mode “surveillance” à un mode “maison”, autant en profiter. Et si, comme la plupart des personnes, vous avez des routines, pourquoi ne pas prendre 5 minutes pour configurer le planificateur d’enregistrement.

Sans surprise, celui-ci est très simple à utiliser et entièrement personnalisable. Vous pouvez ajouter autant de programmations que vous le souhaitez et cela pour chacun des jours de la semaine et du week-end.

En quelques clics, nous avons pu programmer un enregistrement de nuit, puis une interruption aux heures de petit déjeuner et préparation. Puis une mise en route jusqu’au retour des premiers occupants de la maison le soir et, enfin, une surveillance active à partir de 22h. C’est simple, pratique et efficace.

Ezviz propose naturellement une offre de stockage dans le Cloud qui conservera vos fichiers pendant 7 jours. Au-delà, l’enregistrement écrase les fichiers les plus anciens pour les remplacer par les plus récents. Pour vous faire une idée de la qualité du service, 7 jours vous sont offerts à la souscription de votre compte sur l’application mobile Ezviz.

Du coup, nous avons pu découvrir la qualité du service qui est plutôt bonne. Nous n’avons pas noté de lenteur de connexion, en tout cas sur le retour vidéo en temps ni même sur les commandes pour piloter la caméra. En revanche, le téléchargement des fichiers depuis vers le Cloud vers le mobile n’est pas toujours très rapide. Quoi qu’il en soit, ce service est facturé 4,99 euros par mois ou 49,99 euros à l’année pour votre caméra. La bonne nouvelle c’est que la caméra dispose d’un emplacement MicroSD qui vous permettra de revenir en arrière sur les évènements importants pour les télécharger, puis les archiver. Le hic c’est que si un cambrioleur détecte la caméra pendant son intrusion, il embarquera sans doute la caméra ou la carte mémoire avec lui. Sur ce point spécifique, on regrette donc que le constructeur n’ait pas fait comme Xiaomi, qui propose, en plus du stockage sur carte MicroSD, un backup sur NAS qui pourra être rangé dans un endroit sécurisé. Il n’y a pas non plus ici d’option permettant de transférer les enregistrements vers un FTP ou d’autres services en ligne. Une méthode de partage permet toutefois de passer des vidéos vers un compte Dropbox ou Google Drive par exemple.

Enfin, côté confidentialité des données, Ezviz indique respecter pleinement la RGPD. Les vidéos sont cryptées de bout en bout et stockées sur les serveurs d’Amazon en Irlande.

Ezviz était peut-être pour vous une marque inconnue au bataillon, vous voilà informé sur les forces et faiblesses de sa petite caméra d’intérieure. Vendue 40 euros seulement, la C6N se révèle être un produit finalement avec un rapport qualité/prix intéressant compte tenu de ce qu’elle a offrir. La qualité vidéo n’a pas à rougir face à la concurrence directe et le fait qu’elle propose une fonction de suivi par ailleurs assez efficace (surtout de jour) constitue un véritable avantage. L’application est simple d’usage, mais propose néanmoins tout ce qu’il faut pour faciliter la configuration du produit et son utilisation au quotidien.
Certes, la marque ne propose pas d’offre Cloud gratuite, mais les coûts d’abonnement sont assez modestes et la présence d’un lecteur de carte micro SD vous permettra d’accéder à vos contenus moyennant une quinzaine d’euros d’investissement en plus pour une carte de 64 Go.
En sommes, la C6N de Ezviz a des arguments à faire valoir face à une concurrence de plus en plus dense sur ce segment de produits à petits prix. Tirailler entre l’envie de lui décerner un 7/10, nous lui décernerons finalement un 8/10 ne serait-ce parce qu’elle est livrée avec tout ce qu’il faut, qu’elle propose une fonction de suivi et que, par ailleurs, le constructeur assure visiblement le suivi en déployant des des mises à jour. N’hésitez toutefois pas à partager avec nous (et la communauté Clubic) d’autres modèles de ces caméras à petit prix.

Qualité d’image en journée

8

Qualité d’image de nuit

5

Qualité audio

8

Ergonomie matérielle

9

Ergonomie logicielle

8

Qualité d’image en journée

8

Qualité d’image de nuit

5

Qualité audio

8

Ergonomie matérielle

9

Ergonomie logicielle

8

On ne vous cachera pas qu’on s’est un peu demandé à quoi jouait Samsung en voyant débarquer le Galaxy S20 Fan Edition. Une version Lite qui ne disait pas son nom ? C’est ce que l’on imaginait… avant de découvrir que derrière ce drôle de patronyme se cachait en réalité un smartphone haut de gamme tout ce qu’il y a de plus sérieux.

Le Raspberry Pi est sans aucun doute le plus populaire et le plus accessible des nano-ordinateurs. Son tarif attrayant, sa flexibilité d’usage et les infinies possibilités qui y sont associées réjouissent aussi bien les makers en tout genre qu’ils éveillent la sensibilité du grand public, dont l’intérêt va crescendo ces dernières années.

Selon l’étude, sept Européens sur dix estiment que la voiture électrique contribue à lutter contre le changement climatique.

Montre sportive ou utilitaire ? Montre hybride ou tactile ? À pile ou à batterie ? Il n’est pas simple de choisir une smartwatch de nos jours tant les références se multiplient, de même que les fonctionnalités. Nous avons donc créé ce guide pour vous aider à y voir plus clair. Vous y découvrirez les principaux critères à vérifier avant tout achat. Quel que soit votre style et votre budget, vous pourrez ainsi trouver la montre connectée de vos rêves sans difficultés ! 

C’est un nouveau coup dur pour la division consacrée aux jeux vidéo d’Amazon. En effet, la multinationale américaine vient d’annuler un énième projet qui était pourtant déjà jouable…

Des chercheurs de l’Université d’État de Pennsylvanie sont parvenus à produire du dihydrogène à partir de l’eau de mer.

Longtemps passé sous silence, le crunch commence peu à peu à s’inviter dans l’actualité. Derrière ce terme se cache un mal qui gangrène de nombreux studios de jeu vidéo à travers le monde. Nous allons donc tenter d’y voir plus clair sur cette pratique qui a de lourdes conséquences sur celles et ceux qui fabriquent des jeux appréciés par des millions de joueurs.

C’est la première fois qu’un outil de machine learning est utilisé pour identifier des cratères inconnus sur la planète rouge.

Mars abrite de nombreux cratères issus de débris de météores. Pour les assister dans leurs recherches, les équipes du Jet Propulsion Laboratory ont entrainé une intelligence artificielle. Le résultat ne s’est pas fait attendre…

Cette semaine nous vous proposons de redécouvrir l’une des licences du jeu de frappe en 3D les plus originales et attachantes que Capcom ait jamais pondu : Rival Schools. Malgré seulement deux opus sortis entre 1996 et 2000, celle-ci demeure parmi les plus populaires du catalogue de l’éditeur et l’espoir de la voir reprendre le chemin des classes est toujours vivace chez les aficionados du genre.

Nous sommes une fois encore en présence de notre sélection hebdomadaire consacrée aux meilleurs VPN du marché. Comme toujours, nous avons de belles offres à vous dévoiler.

Source: https://www.clubic.com/domotique/video-surveillance/actualite-15548-test-ezviz-c6n-que-vaut-cette-camera-motorisee-360-vendue-40-euros-.html

EZVIZ

World news – FR – Test Ezviz C6N, que vaut cette caméra motorisée 360° vendue 40 euros ?

En s’appuyant sur ses expertises dans les domaines du digital, des technologies et des process , CSS Engineering vous accompagne dans vos chantiers de transformation les plus ambitieux et vous aide à faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles offres, de nouveaux modes de collaboration, de nouvelles manières de produire et de vendre.

CSS Engineering s’implique dans les projets de chaque client comme si c’était les siens. Nous croyons qu’une société de conseil devrait être plus que d’un conseiller. Nous nous mettons à la place de nos clients, pour aligner nos incitations à leurs objectifs, et collaborer pour débloquer le plein potentiel de leur entreprise. Cela établit des relations profondes et agréables.

Nos services:

  1. Création des sites web professionnels
  2. Hébergement web haute performance et illimité
  3. Vente et installation des caméras de vidéo surveillance
  4. Vente et installation des système de sécurité et d’alarme
  5. E-Marketing

Toutes nos réalisations ici https://www.css-engineering.com/en/works/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here