Orion, le vaisseau avec lequel les astronautes voyageront vers la Lune, est prêt au lancement, annonce la Nasa sur son site Internet. La fusée SLS, elle, subit ses derniers tests. L’étage principal doit passer cet automne un dernier test critique de résistance à la chaleur.

Selon le calendrier établit par la Nasa, SLS et Orion effectueront deux vols tests autour de la Lune dans les trois prochaine années. Artemis I, on habitéen sera lancée en 2021. Artémis II, la seconde mission test, sera quant à elle conduite par un équipage et devrait s’envoler en 2023. C’est au cours d’Artémis III, planifiée l’année suivante en 2024, qu’un équipage, dont la première femme, doit poser le pied sur notre satellite. Coût de l’ambiteux programme : environ 35 milliards de dollars.

L’agence donne aussi des détails sur le déroulé d’Artémis II : une fois Orion séparé de l’étage cryogénique, les astronautes devront le piloter manuellement. Le but de la manoeuvre sera de s’assurer des performances du vaisseau en matière de rendez-vous, d’amarrage et de désamarrage. Des étapes critiques pour le succès d’Artémis III.

D’ici 2024, entre ces missions de démonstrations, la Nasa enverra aussi de nombreuses petites missions robotiques de démonstration vers la Lune, en collaboration avec ses partenaires privés, et à raison de deux chaque année à partir de 2021.

Après le lancement avec la SLS, les astronautes d’Artémis III voyageront vers la Lune à bord d’Orion avant d’être placés en orbite lunaire. De là, ils embarqueront sur l’un des modules atterrisseurs développés par des partenaires privés (Blue Origin, Dynetics et Space X).  Pour l’heure, la Nasa prévoit de faire atterrir son équipage près du pôle sud.

Equipés de scaphandre bien plus souples que leurs prédécesseurs sur Apollo, les astronautes d’Artemis III collecteront des échantillons et mèneront une série d’expérience scientifique durant sept jours. Après ce séjour, ils utiliseront le lander pour se replacer sur orbite, avant de retourner sur Terre.

Alors que cette option avait récemment été exclue, l’agence évoque une étape possible par la station Gateway, avant le débarquement sur la Lune. Toujours sur son site Internet, la Nasa assure que “le travail sur la station progresse rapidement” et que “les deux premiers composants (les modules de propulsion, d’habitation et de logistique) seront lancés en 2023”. Si ce n’est pour Artémis III, Gateway serait prête pour les missions Artémis IV et les suivantes, avance prudemment l’agence.

Sur un équipage de quatre astronautes, deux séjourneraient à bord tandis que deux autres évolueraient sur la Lune. Au fil des missions, la station serait enrichie de plusieurs modules, permettant à la Nasa et ses partenaires de conduire des missions de plus longue durée à la surface de la Lune. 

Difficile de trouver un grand angle adapté aux capteurs plein format sans casser la tirelire. Toutefois, de nouvelles marques commencent à proposer des objectifs manuels vendus à prix attractif. Nous avons testé sur le ciel deux d’entre eux : le Laowa 12 mm et le Samyang 12 mm

S’ils existent, pourquoi les extraterrestres ne sont-ils toujours pas arrivés sur Terre ? Cette question posée voici plusieurs décennies par le prix Nobel de physique Enrico Fermi a suscité plus de 70 réponses possibles. La plus récente est pour le moins étonnante : c’est parce qu’ils seraient écolos…

La découverte de phosphine dans l’atmosphère de Vénus, une molécule présentée comme une « biosignature », a fait bruisser la toile pendant plusieurs jours avant l’annonce officielle de ce 14 septembre 2020. Il y a pourtant peu de chances pour que cette détection ait un quelconque rapport avec la vie extraterrestre.

Source: https://www.cieletespace.fr/actualites/lune-2024-la-nasa-precise-son-calendrier

NASA, Moon, 2024

World news – CA – Retour sur la Lune en 2024 : la Nasa précise son calendrier

En s’appuyant sur ses expertises dans les domaines du digital, des technologies et des process , CSS Engineering vous accompagne dans vos chantiers de transformation les plus ambitieux et vous aide à faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles offres, de nouveaux modes de collaboration, de nouvelles manières de produire et de vendre.

CSS Engineering s’implique dans les projets de chaque client comme si c’était les siens. Nous croyons qu’une société de conseil devrait être plus que d’un conseiller. Nous nous mettons à la place de nos clients, pour aligner nos incitations à leurs objectifs, et collaborer pour débloquer le plein potentiel de leur entreprise. Cela établit des relations profondes et agréables.

Nos services:

  1. Création des sites web professionnels
  2. Hébergement web haute performance et illimité
  3. Vente et installation des caméras de vidéo surveillance
  4. Vente et installation des système de sécurité et d’alarme
  5. E-Marketing

Toutes nos réalisations ici https://www.css-engineering.com/en/works/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here