L’Agence nationale du médicament lance un appel à contributions jusqu’au 30 septembre pour faire remonter les expériences et les inquiétudes.

Il y a deux ans, les risques de développer une tumeur après une prise d’Androcur (un médicament prescrit pour combattre une pilosité excessive ou l’endométriose) avaient déjà fait l’objet d’une alerte de la part de l’Agence du médicament (ANSM). De quoi provoquer de nouvelles recherches sur des « petits frères ». Et « une vaste étude épidémiologique a révélé début juin un sur-risque de développer un méningiome pour une femme traitée par Lutéran et Lutényl » indique Isabelle Yoldjian, cheffe du pôle gynécologie de l’ANSM à 20 Minutes.

« Avec un effet dose : plus on prend le traitement longtemps à dose élevée, plus le risque est important. En clair, une femme qui prend ces traitements plus de six mois risque environ 3,3 fois plus de développer cette maladie qu’une femme qui ne le prend pas. À partir de cinq ans, le risque est multiplié par 12,5 pour le Lutényl, et par 7 pour 3,5 ans sous Lutéran », précise Isabelle Yoldjian.

Pas de panique cependant : les tumeurs ne se développent pas de façon systématique. Mais l’ANSM recommande cependant aux femmes sous ces pilules de « vérifier qu’elles n’ont pas de symptômes neurologiques ». « Si c’est le cas, ou si elles ont plus de 35 ans et qu’elles prennent ces médicaments depuis plus de cinq ans, les professionnels de santé doivent leur proposer de réaliser une imagerie cérébrale », insiste l’ANSM. En gros, il est nécessaire d’évaluer le bénéfice (soulagement de l’endométriose, par exemple) par rapport aux risques avec son médecin.

L’Agence du médicament a lancé de son côté un appel aux contributions, à savoir elle collecte les expériences et les choix thérapeutiques réalisés pour ces deux médicaments. « À l’issue de cette consultation publique, l’ANSM publiera des recommandations précises pour les femmes et les médecins afin de savoir comment bien utiliser ces traitements », ajoute Isabelle Yoldjian. « Plus largement, l’ANSM poursuit une vigilance sur les pilules progestatives. Car il en existe d’autres, ainsi que des stérilets à base de progestatif. À partir du moment où on s’intéresse à un produit, on enquête sur toute la famille… »

Source: https://www.lavoixdunord.fr/868768/article/2020-09-22/pilule-contraceptive-les-femmes-sous-luteran-ou-lutenyl-appelees-verifier-les?from_direct=true

Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé, Neurology, Risk–benefit ratio, Cyproterone acetate, Meningioma, Progestogen-only pill, Symptom

World news – FR – Pilule contraceptive: les femmes sous Lutéran ou Lutényl appelées à vérifier les risques d’une tumeur

En s’appuyant sur ses expertises dans les domaines du digital, des technologies et des process , CSS Engineering vous accompagne dans vos chantiers de transformation les plus ambitieux et vous aide à faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles offres, de nouveaux modes de collaboration, de nouvelles manières de produire et de vendre.

CSS Engineering s’implique dans les projets de chaque client comme si c’était les siens. Nous croyons qu’une société de conseil devrait être plus que d’un conseiller. Nous nous mettons à la place de nos clients, pour aligner nos incitations à leurs objectifs, et collaborer pour débloquer le plein potentiel de leur entreprise. Cela établit des relations profondes et agréables.

Nos services:

  1. Création des sites web professionnels
  2. Hébergement web haute performance et illimité
  3. Vente et installation des caméras de vidéo surveillance
  4. Vente et installation des système de sécurité et d’alarme
  5. E-Marketing

Toutes nos réalisations ici https://www.css-engineering.com/en/works/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here