Nvidia vient de lever le voile sur les GeForce RTX 30, sa nouvelle génération de cartes graphiques. Les GeForce RTX 3090, RTX 3080 et RTX 3070 sont les premières d’une série qui met l’accent sur la gestion du raytracing dans les jeux.

© Nvidia

Depuis le compte à rebours lancé par Nvidia à la mi-août pour annoncer une conférence axée sur ses cartes graphiques, il ne faisait plus aucun doute que les équipes de Jen Hsun Huang allaient lever le voile sur les GeForce RTX 30 en ce 1er septembre et dévoiler leur seconde génération de cartes avec accélération matérielle du raytracing.

Globalement, les différentes fuites s’avèrent aujourd’hui correctes. Trois cartes sont au programme de ce lancement : la GeForce RTX 3090 — le fleuron de la série —, la GeForce RTX 3080 et la GeForce RTX 3070. Ces cartes reposent sur l’architecture graphique Ampère dont on entend parler depuis quelques années et déjà utilisée dans la puce graphique de certains produits professionnels.

© Nvidia

Les caractéristiques techniques de ces cartes graphiques n’ont pas été abordées en profondeur durant la présentation du jour. Tout juste sait-on que les puces Ampère sont gravées en 8 nm par Samsung et que de la GDDR6X est utilisée sur les deux modèles les plus huppés. Le procédé de gravure est une optimisation du 10 nm, spécifiquement développée pour Nvidia. Le nombre d’unités de calcul n’a pas été précisé, mais Nvidia l’assure, le gain de performance est important ; le gap entre les RTX 30 et RTX 20 étant nettement supérieur à celui observé entre les GTX 10 et RTX 20. Pour étayer son propos, Jen Hsun Huang donne un ordre d’idée : la GeForce RTX 3070 sera supérieure à la GeForce RTX 2080 Ti, et la GeForce RTX 3080 sera jusqu’à deux fois plus performante que la RTX 2080 — cela, lorsque les jeux sont exécutés en 4K, sans plus de détails.

© Nvidia

La GeForce RTX 3090 est quant à elle à voir comme une carte graphique d’élite, produite en quantité réduite, à l’image des séries Titan. Elle est annoncée comme étant 50 % plus rapide que la Titan RTX. Il s’agit par ailleurs de la première carte graphique permettant de jouer sur des écrans 8K, en raytracing et à 60 i/s. Évidemment, le DLSS sera obligatoire : les jeux seront rendus en définition inférieure et ensuite adaptés en 8K par des algorithmes maison.

Nvidia ne s’est toutefois pas étendu sur les leviers qui ont permis ce gain en performances. La firme a indiqué que la puce utilisée comporte 28 milliards de transistors et que celle-ci offre un gain de 1,9x en efficacité énergétique. Le recours à la mémoire GDDR6X permet d’atteindre une bande passante de 760 Go/s et une fréquence de 2375 MHz — sur la GeForce RTX 3080 sans doute. Les unités de calcul de type Tensor et RT ont également évolué, passant respectivement à leur troisième et seconde génération.

© Nvidia

La lecture du site officiel donne toutefois quelques informations complémentaires. On note tout d’abord que la fréquence moyenne des GPU n’augmente que peu par rapport à la génération précédente, avec un GPU Boost tournant aux alentours de 1,7 GHz. En revanche, le nombre d’unités de calcul (CUDA Cores) grimpe en flèche, avec un maximum de 10 496 unités sur la RTX 3090, contre 4 352 sur la RTX 2080 Ti. Des chiffres qui suggèrent l’utilisation de deux GPU au sein d’une même puce tant ils sont énormes. Nous en saurons plus dans les jours à venir…

La question de la consommation électrique n’a pas été abordée et tout juste a-t-on pu apercevoir le nouveau connecteur d’alimentation à 12 broches. Ce dernier est d’ailleurs situé en plein milieu de la carte, ce qui ne ravira sans doute pas les amateurs de cable management. En revanche, toujours sur le site de Nvidia, on apprend que les cartes sont particulièrement énergivores. La RTX 3090 pourra consommer jusqu’à 350 watts, la RTX 3080 pointera à 320 watts et la RTX 3070 à 220 watts.

© Nvidia

© Nvidia

Si la GeForce RTX 3070 a droit à un design assez conventionnel, ce n’est pas le cas des GeForce RTX 3090 et RTX 3080. Leur système de refroidissement est bel et bien celui qui a fuité il y a quelques semaines. Atypique, il est le fruit d’une étude poussée des équipes de Nvidia sur les flux d’air. Deux ventilateurs sont disposés de part et d’autre de la carte graphique, de manière à la refroidir au mieux et dans le silence. Et si la GeForce RTX 3080 affiche des dimensions a priori classiques, ce n’est pas le cas du modèle supérieur, nettement plus volumineux, tant en profondeur qu’en épaisseur — il n’occupe pas moins de 3 slots PCI. En vrac, on note également le support du HDMI 2.1 et le décodage matériel du format vidéo AV1.

© Nvidia

La question du prix n’a pas été éludée. La GeForce RTX 3070 est annoncée à partir de 519 € pour une disponibilité à compter du mois d’octobre. La GeForce RTX 3080 démarre pour sa part à 719 € pour une disponibilité prévue au 17 septembre. Enfin, il faudra s’acquitter d’un minimum de 1 549 € pour s’offrir la GeForce RTX 3090 dont la disponibilité est prévue pour le 24 septembre. Ces tarifs sont globalement en baisse par rapport à la précédente génération. Il faudra néanmoins attendre les premiers tests pour mieux cerner leurs performances réelles. Toujours est-il que cette baisse de tarif peut donner la sensation que Nvidia s’attend à une certaine concurrence de la part d’AMD dans les mois à venir.

Les GeForce RTX 30 seront proposées en modèles Founder’s Edition auprès de Nvidia, mais également sous la forme de modèles customs, avec des dissipateurs différents, chez les partenaires habituels de la marque. Ce sont ces modèles customs, parfois overclockés d’usine, qui seront proposés à la vente dans les boutiques en ligne. Nvidia offre par ailleurs une copie gratuite de Watch Dogs Legion pour tout achat de l’une de ces cartes. Retenant les leçons du passé, le constructeur ne propose pas de précommande ; la disponibilité devrait coïncider avec la sortie des tests dans la presse spécialisée.

© Nvidia

Enfin, quelques nouveautés logicielles ont également été présentées. La plus intrigante est sans conteste le RTX IO, un système permettant au SSD et à la carte graphique d’échanger des données sans passer par le processeur de l’ordinateur. De quoi optimiser les échanges et réduire drastiquement les temps de chargement. Un système qui résonne en écho aux annonces faites autour de la PS5 de Sony.

© Nvidia

Autre nouveauté logicielle, le Nvidia Reflex vise à réduire la latence d’affichage. On note aussi un outil destiné aux streamers** et nommé Broadcast. Il tire parti des unités spécifiques aux GeForce RTX 20 et 30 et d’une IA pour effacer ou flouter l’arrière-plan du streamer, réaliser une réduction de bruits ambiants (RTX Voice) et activer un suivi du visage. Toujours pratique pour ceux qui font du streaming live.

Enfin, deux jeux majeurs profiteront d’un rendu raytracing : Fortnite et Call of Duty Black Ops Cold War. De quoi sensibiliser un public encore plus large aux joies du raytracing. Nous ne manquerons pas de revenir plus en détail sur les GeForce RTX 30 et sur les nouveautés logicielles dans les jours à venir.

Chef de service Informatique & Logiciels. Grand adorateur de procédures de test, jongle entre GPU et CPU. Est convaincu que c’est bien Han qui a tiré le premier.

ROFL ! Les cyptos, cela fait bien longtemps que les indépendants ne minent plus rien, même sur des alts. Et AMD était réputé pour être les meilleurs dans ce domaine, pas NVidia.
Maintenant, avec ses cartes relativement « bon marché Â» pour la puissance offerte, il n’est pas dit que ça ne va pas reprendre

Mouais, enfin ça reste un upscale. Et de ce que j’entends y’a quand même pas mal de perte de qualité.

« Personne ne joue en 8K. Très peu en 4K. Â»
Ça fait plus de 3 ans que je joue en 4K!

Si on fait une analyse de tech : Faux 8nm donc stagnation des fréquences donc obligé de multiplier les processeurs auxiliaires pour obtenir une hausse des performances suffisantes pour justifier un renouvellement, hausse du tdp et de la chauffe.

Heureusement, le faux 8nm de samsung, permet quand même des compressions de coûts, et un prix en décroissance par rapport à la dernière génération.

Honnêtement je vois pas trop comment AMD peux revenir dans la course. D’un point de vue matériel ok, mais pour le reste c’est chaud. Une carte graphique c’est plus qu’un GPU, c’est toutes les technologies autour. Même si Big Navi sort, quoi pour remplacer Hair Work, PhysX, DLSS, et toute autres améliorations qui sont souvent développé avec les développeur de jeu. Nvidia est très bon pour les pilotes, ce qui n’a jamais été le cas d’AMD. Encore là dessus ça peux se corriger. Puis on sait que Nvidia à plus d’ingénieur software qu’hardware, donc c’est compliqué. C’est pas comme un CPU. Enfin voilà, je me pose la question. Mais bon si ils font le même retour que pour les processeurs, c’est cool.

Et sinon sur RTX, ben le seul « problème Â» que je vois, c’est les 10Go de la 3080. Ça me parait léger. Déjà ma 1080Ti en à 11, et donc là 3 ans plus tard c’est 1Go de moins. Enfin surement pas sur les même bus donc au final ça doit faire plus. Mais 12 ou 16 auraient pas été de trop. Ou sur une version intermédiaire entre la 3080 et la 3090. D’un point de vu tarifaire et technique ça me parait possible. Et puis apparemment la VRAM serait customosable par les fabricants, dons wait and see.
Mais déjà sur la mienne, les 11Go sont limitant sur des post traitement sur GTA V…sortit en 2015…

je m attendais a rigoler doucement face aux prix delirant et au gain de perf mediocre habituellement a la presentation des nv generations…là, j avoue, je suis choquééééé !!!
des gains de perfs majeures…pour moins chere qu avant !!!
BRAVO Nvidia !!

L argument 4k/8k n a aucun interet a court terme mais ca laisse reveur sur les perspectives d ici 3 a 5ans.
Les centres de calcul, supercalculateurs doivent aussi etre impatient !!

je me demande bien ce que peut faire AMD (et je suis l heureux possesseur d une 5700XT…et pas pressé d en changer) en face !!!

On peut effectivement jouer sur les mots comme tu le fais, mais de ce que j’ai compris, un TDP est la consommation en watts réels maxi du processeur + DU SYSTEME DE REFROIDISSEMENT neccessaire à son maintien à une température de 40°.

Ceci afin de conserver les performances maximales de la carte en cas de sollicitation. (Pour les ordinateurs gaming haut de gamme, il faut tabler sur quelques dizaines de watts.)

Donc il me parait plus qu’evident qu’une carte graphique RTX 3080 dotée d’un TDP de 320w consommera plus de courant que la RTX 2080 doté d’un TDP de 250w qu’elle remplace.

Seulement dans les FAITS, un PC gaming consomme (En moyenne) 3000kwh/an (En prenant en compte un temps d’utilisation de 8h/jour.), soit la consommation d’une douzaine de télévision. (Utilisation moyenne 3,5h/jour.)
Un PC de bureau, c’est 600kwh/an. (Pour 8h/j.)

Et je le réécris, je n’ai jamais vu le TDP d’une carte graphique haut de gamme atteindre les 320w…(On peut enlever la très haut de gamme 3090 dont les ventes seront en effet très basse…Mais le principe reste le même.)

On peut se doter de ce type de configuration mais que l’on ne vienne pas dire/écrire que le climat nous préoccupe ensuite…
C’est plus qu’hypocrite, c’est carrément malsain.

« Personne ne joue en 8K. Très peu en 4K. »
Ça fait plus de 3 ans que je joue en 4K!

Steam nous partage son résumé mensuel sur l’équipement hardware et software flashé chez ses utilisateurs. Ça bouge un peu ?

L’intérêt du DLSS ? il n’est pas tant pour les gamers et les PC individuels mais surtout pour les data center qui vont alimenter le cloud gaming par ex. C’est autant de puissance de calcul d’économisée et donc de coût d’infrastructure.

Et puis par expérience le consommateur n’est pas très exigeant en terme de qualité. Quand on attend bcp dire qu’il ne voit pas la diff entre une image dvd ou bluray ou encore que le dvd est suffisant, ça donne une idée de la demande réelle.

En voyant les choses d’un point de vue business et de la réalité du marché et non pas d’un point de vue passionnés tout de suite ça remet de la cohérence dans le discours.

ce sera au mieux dans les mêmes eaux mais pas espérer une « révolution Â». La réalité du marché du GPU n’est pas celle du CPU.

Source: https://www.lesnumeriques.com/carte-graphique/nvidia-devoile-les-geforce-rtx-30-trois-cartes-un-bon-de-geant-sur-les-performances-et-du-jeu-raytracing-en-8k-n153915.html

World news РFR РNvidia d̩voile trois cartes GeForce RTX 30 : des performances ̩normes et du jeu raytracing en 8K

En s’appuyant sur ses expertises dans les domaines du digital, des technologies et des process , CSS Engineering vous accompagne dans vos chantiers de transformation les plus ambitieux et vous aide à faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles offres, de nouveaux modes de collaboration, de nouvelles manières de produire et de vendre.

CSS Engineering s’implique dans les projets de chaque client comme si c’était les siens. Nous croyons qu’une société de conseil devrait être plus que d’un conseiller. Nous nous mettons à la place de nos clients, pour aligner nos incitations à leurs objectifs, et collaborer pour débloquer le plein potentiel de leur entreprise. Cela établit des relations profondes et agréables.

Nos services:

  1. Création des sites web professionnels
  2. Hébergement web haute performance et illimité
  3. Vente et installation des caméras de vidéo surveillance
  4. Vente et installation des système de sécurité et d’alarme
  5. E-Marketing

Toutes nos réalisations ici https://www.css-engineering.com/en/works/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here