Nous sommes à l’aube de grands changements. D’ici quelques semaines, Sony et Microsoft lanceront leurs nouveaux systèmes, deux bécanes bien puissantes qui devraient, au moins sur le plan technique, ramener la Switch à l’âge de pierre. En tout cas, c’est à ça que ça ressemble d’ici. Et effectivement, il est difficile de ne pas tracer de parallèles entre cette situation et celle d’une autre machine de Big N tant la situation présente en diffuse des relents.

Rappelez-vous ! Une console qui privilégiait les non-joueurs, une bécane largement moins puissante que ses concurrents, un système qui a fini abandonné dans un coin du salon à prendre la poussière si elle ne finissait pas purement et simplement en vente sur le Bon Coin ou dans des brocantes… Naturellement, la comparaison n’est ni subtile, ni élégante, nous parlons bien de la Wii.

Cette machine, il y a plus de 10 ans, défrayait la chronique en explosant tous les records de l’époque et c’est à peu près tout ce qu’elle a fait. Parce que oui, si les ventes hardware étaient folles pendant un temps, à part les jeux Nintendo, peu de titres ont connu la gloire sur cette machine. Par conséquent, la console fut rapidement boudée par les éditeurs puis les acheteurs qui ont lâché la machine ou se sont tournés vers des supports plus vivants.

Du coup, si la Wii et la Switch sont différentes sur bien des points, notamment sur le plan de communication de Nintendo qui a pris une autre belle leçon avec la Wii U, comment éviter que la console hybride finisse par suivre le même destin, les arguments de vente de la console (plus particulièrement la possibilité de jouer à de nombreux jeux n’importe où) sont-ils suffisants pour faire face à la puissance des nouvelles “concurrentes”. Et si nous nous posions une autre question : et si l’avenir de la Nintendo Switch était dans les nuages ?

Avant d’aborder cette question, observons le paysage actuel. À l’heure d’aujourd’hui, la PlayStation 5 et la Xbox Series sont sur le point de sortir, embarquant dans leurs coques scintillantes une puissance inégalée dans le domaine du gaming de salon. Du côté de Nintendo, on joue toujours à la dinette.

Si on a bien pu observer des efforts en termes de titres matures (et nous ne parlons pas des softs osés que même Sony boude), nombre de ces titres sont issus du recyclage des catalogues de la PS3 ou de la Xbox 360 … Impossible d’imaginer le dernier jeu Avengers sur la machine. Scarlet Nexus ? Impossible. Dragon Ball Kakarot ? Goku cherchera les boules de cristal ailleurs ! Et ne parlons pas de Final Fantasy XVI ! Sauf… si on en vient à utiliser le cloud…

“Le cloud ? Alors que l’éditeur peine à avoir un service internet décent ? C’est une blague ?” Honnêtement, ça pourrait en être une, mais la dernière prise de parole de Nintendo, un peu plus bavard ces derniers temps d’ailleurs, semble indiquer que c’est la voie sur laquelle l’éditeur veut s’engager.

Effectivement, ce jeudi, lors de son Direct consacré aux partenaires, la firme a annoncé une version Switch de Control: Ultimate Edition, disponible dès la fin de la diffusion dans les rayons de la boutique en ligne. À télécharger : un simple fichier d’initialisation qui vous permet de lancer une démo du jeu tournant (ou pas) grâce à la puissance du cloud.

Et le résultat est plutôt convaincant. D’après notre essai sur cette courte phase de démo, le titre tourne à merveille et la console n’a rien de plus à faire que d’afficher ce que des serveurs font pour lui : tourner le jeu. Votre connexion a un coup de mou, vous pouvez même privilégier les performances aux graphismes pour que l’action reste agréable à regarder.

Et ce n’est d’ailleurs pas le coup d’essai de Nintendo ou d’autres éditeurs en termes de cloud gaming sur la console. Nous rappelons qu’au pays du Soleil-Levant, les joueurs trop paresseux à l’idée de jouer à Assassin’s Creed Odyssey ou Resident Evil 7 sur PlayStation 4 ou PC peuvent le faire tourner sur l’écran de leur console hybride ! Et ce sont également des services que nous avons essayés ! L’offre tient la route.

Une offre qui ne devrait d’ailleurs pas tarder à s’étayer puisque le Nintendo Direct lors duquel est apparu Control: Ultimate Edition annonçait également la venue imminente de Hitman 3 sur la bécane et que depuis, même le remake de Resident Evil 3 est apparu en rumeur.

Alors, le cloud pourrait-il être la réponse de Nintendo pour lutter contre l’obsolescence technique de sa console ou en attendant un successeur à la Switch ? C’est ce que nous croyons… Effectivement, le constructeur n’a jamais caché son envie de capitaliser sur sa machine sur le long terme.

Avec le cloud, non seulement il s’achète du temps pour développer sa prochaine console et prévoir sa sortie, mais il peut continuer de proposer des jeux récents et gourmands sans se soucier de la capacité de sa console à les faire tourner. Qui sait ! Si l’expérience se montre concluante, on pourrait même finir par voir Resident Evil 8 sur la bécane !

Enfin, ça, avant que ça arrive, il y a de nombreux facteurs à prendre en compte et, excusez-nous du peu, pas des moindres. Permettez-nous de vous poser une question : seriez-vous prêt à investir dans un jeu à durée limitée, sans aucune garantie que vous pourrez toujours y jouer d’ici quelques mois ? C’est effectivement la question principale que soulève ce procédé : la clientèle va-t-elle suivre ?

Pour ça, tristement, à l’heure actuelle, rien n’est garanti. Effectivement, si les retours donnent à boire et à manger, on peut bien reconnaître que la formule peine à convaincre et ce n’est pas une démo de 10 minutes qui aidera à vendre des licences…

Oui, pour un procédé “inédit”, il aurait été plus sage de la part des éditeurs de permettre aux joueurs d’essayer Control au moins un peu plus que 10 minutes (notre premier essai nous a à peine permis de récupérer l’arme et même pas de l’utiliser…). Comment se sentir rassuré à l’idée d’investir 40€ (un prix quand même abordable) pour un jeu dont on ne dispose pas des droits et qui pourrait nous être retiré à tout moment ?

On l’aurait presque oublié, mais puisqu’il faut une connexion internet conséquente pour jouer aux jeux, avec le cloud, on annule à coup sûr l’intérêt principal de la Switch : celui de jouer n’importe où.

Enfin, si votre compréhension de “n’importe où” se limite à la porte de votre appartement, vous devriez être tranquille, mais il vous sera impossible de jouer dans les transports en commun, dans une salle d’attente ou chez mémé en Lozère (si elle n’a pas internet). Bref, on sent bien que le service est en mode “tatillon” alors, dans l’attente de retours concrets de la part des ayants-droits, à suivre…

Si nous pensons que le cloud est une solution qui pourrait permettre à la Switch de se maintenir le temps que la relève arrive, vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous testé cette version de démonstration de Control ? Vous a-t-elle convaincu ? Pratiquez-vous le cloud gaming sur d’autres supports ? Partagez votre opinion/vos retours avec nous dans les commentaires.

Gamer qui s’approche de la retraite. Préfère les gros pixels, au moins ça, c’est carré. Livré avec un seau de rumeurs.

Pixboy – Alors, pour nous, ce sera un menu rétro, supplément Game Boy, à emporter, merci !

New Game Plus © tous droits réservés | 2020 – Toute reproduction est interdite sans l’accord de la rédaction

Source: https://new-game-plus.fr/nintendo-switch-cloud/

Nintendo Switch, Cloud gaming, Xbox One, Cloud computing

World news – FR – L’avenir de la Nintendo Switch se joue-t-il sur le cloud ?

En s’appuyant sur ses expertises dans les domaines du digital, des technologies et des process , CSS Engineering vous accompagne dans vos chantiers de transformation les plus ambitieux et vous aide à faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles offres, de nouveaux modes de collaboration, de nouvelles manières de produire et de vendre.

CSS Engineering s’implique dans les projets de chaque client comme si c’était les siens. Nous croyons qu’une société de conseil devrait être plus que d’un conseiller. Nous nous mettons à la place de nos clients, pour aligner nos incitations à leurs objectifs, et collaborer pour débloquer le plein potentiel de leur entreprise. Cela établit des relations profondes et agréables.

Nos services:

  1. Création des sites web professionnels
  2. Hébergement web haute performance et illimité
  3. Vente et installation des caméras de vidéo surveillance
  4. Vente et installation des système de sécurité et d’alarme
  5. E-Marketing

Toutes nos réalisations ici https://www.css-engineering.com/en/works/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here