Un mois après la révélation d’une affaire de triche à grande échelle sur Counter-Strike, l’Esports Integrity Commission (ESIC), qui lutte contre la fraude et le dopage dans l’esport, a dévoilé cette semaine les premières conclusions d’une enquête sur le sujet.

L’association a décidé d’infliger des sanctions allant de quelques mois à trois ans selon le degré de triche et leur éventuelle collaboration à 37 coachs (d’équipes professionnelles, semi-professionnelles ou amateurs) qui auraient exploité au moins partiellement un bug du mode « spectateur Â». Il leur permettait d’observer l’équipe adverse depuis un point fixe à l’intérieur du jeu, avant de transmettre les informations recueillies à leurs joueurs, leur offrant un avantage important. L’affaire s’étale sur plusieurs années, de 2016 à 2020, sur des rencontres toujours disputées en ligne mais parfois lors de compétitions de premier plan, aux enjeux sportifs et financiers importants.

Dans la liste des suspendus, on retrouve plusieurs noms connus de la scène comme Faruk « Pita Â» Pita (Bosnie-Herzégovine, 10 mois de suspension, coach des NiP entre 2018 et 2020), Ricardo « dead Â» Sinigaglia (Brésil, 6 mois et demi de suspension, coach et manager de Luminosity, SK Gaming et MIBR entre 2015 et 2020) ou Nicola « HUNDEN Â» Petersen (Danemark, 8 mois de suspension, coach actuel d’Heroic). Un Français est également touché : Morgan « B1GGY Â» Madour (7 mois et demi de suspension). Il a été licencié par son club, Team Heretics.

Les coaches concernés n’auront pas le droit d’opérer pendant les rencontres des tournois organisés par l’ESL, DreamHack, BLAST ou WePlay, membres de l’ESIC, mais l’association appelle ses non-membres à respecter ces sanctions. Elle a également annoncé avoir étudié une partie seulement des enregistrements de matches mis à sa disposition pour repérer les contrevenants. Les conclusions définitives seront rendues fin octobre.

« Nous comprenons que ces révélations sont dures à encaisser pour beaucoup dans la communauté de Counter-Strike, mais nous pensons qu’elles sont importantes pour l’intérêt à long terme du jeu et le traitement général des atteintes à l’intégrité dans l’esport Â», a expliqué l’ESIC dans un communiqué.

L’affaire ébranle la scène CS : GO depuis plusieurs semaines : fin août, l’arbitre Michal Slowinski avait expliqué avoir été informé de l’existence du bug avant d’enquêter et de repérer plusieurs irrégularités. Trois coachs avaient alors été suspendus, dont dead et HUNDEN. L’ESIC s’était emparée de l’affaire et, aux côtés de Michal Slowinski, a depuis étudié plusieurs milliers d’heures d’enregistrement de matches avant de décider d’élargir la liste des entraîneurs sanctionnés.

Si le problème a été réglé par Valve, plusieurs coachs ont assuré l’avoir pointé du doigt à de nombreuses reprises par le passé, mettant en cause la réactivité de l’éditeur de Counter-Strike. Certains concernés par les suspensions ont également affirmé n’avoir jamais profité de la situation pour aider leurs équipes. L’ESIC a rendu public la liste complète des sanctionnés, en détaillant les matches où l’association a relevé une ou plusieurs irrégularités.

C’est marrant parce que les anti esport sont toujours là pour dénigrer, mais dès qu’on leur demande d’avancer des arguments, là y’a plus personne.

Source: https://www.lequipe.fr/Esport/Actualites/Esport-counter-strike-37-coachs-sanctionnes-dans-une-affaire-de-triche/1177565

Counter-Strike, Esports, Counter-Strike: Global Offensive

World news – FR – Esport – Counter-Strike : 37 coachs sanctionnés dans une affaire de triche – Esport – CS

En s’appuyant sur ses expertises dans les domaines du digital, des technologies et des process , CSS Engineering vous accompagne dans vos chantiers de transformation les plus ambitieux et vous aide à faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles offres, de nouveaux modes de collaboration, de nouvelles manières de produire et de vendre.

CSS Engineering s’implique dans les projets de chaque client comme si c’était les siens. Nous croyons qu’une société de conseil devrait être plus que d’un conseiller. Nous nous mettons à la place de nos clients, pour aligner nos incitations à leurs objectifs, et collaborer pour débloquer le plein potentiel de leur entreprise. Cela établit des relations profondes et agréables.

Nos services:

  1. Création des sites web professionnels
  2. Hébergement web haute performance et illimité
  3. Vente et installation des caméras de vidéo surveillance
  4. Vente et installation des système de sécurité et d’alarme
  5. E-Marketing

Toutes nos réalisations ici https://www.css-engineering.com/en/works/

Previous articleDiesel On Fadelite Review
Next articleMortal Kombat 11 Halloween Skins Arrive for D’Vorah, Johnny, Sub-Zero
Georges MOMO
Georges MOMO est Ingénieur informatique ( Diplôme obtenu à 3IL Limoges France) Il début sa carrière par un stage de fin d'étude d'ingénieur à Toulouse sur un projet de AIRBUS Toulouse Blagnac, il enchaîne ensuite à Nantes où il travaille sur le projet de la migration documentaire de la BPCE. Son ambition le conduit ensuite à Paris où il travaille sur deux projets de la banque de France (Validation des titres de bourse émis sur le marché européen et la génération centralisée des documents) qu'il quitte quelques années plus tard occupant le poste de responsable technique. Passionné de l'information, il est actif sur le web et sur le terrain depuis les années 2000.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here