Un cocktail explosif ultra high-tech. Tel est le programme du nouveau Sony Xperia 1 II, le nouveau smartphone haut de gamme du constructeur japonais taillé pour la photo et la vidéo. Place au test !

Imaginez, vous prenez un des puissants appareils photo réflex Sony Alpha, et vous le miniaturisez dans un smartphone Xperia ? C’est précisément ce qu’a fait Sony avec son nouveau téléphone premium : le Sony Xperia 1 II (Mark II). De son format signature toujours aussi « cinéma » à ses performances multimedia impressionnantes, le Mark II haut de gamme joue la carte multimédia pour séduire les photographes et vidéastes. So, promesse tenue ?

Le Sony Xperia 1 II est un smartphone au format Cinema Wide désormais cher à la marque, comme nous l’apprécions dernièrement avec le Sony Xperia 10 II : nous retrouvons un petit pavé au style épuré et aux coins arrondis, dont les finitions et la conception générale respirent le premium. Le premier smartphone 5G de Sony reste toujours aussi élancé (screen 21:9 oblige), avec un habillage de verre et de métal du plus bel effet, qui présente l’avantage de moins conserver les traces de doigts qu’auparavant. Des matériaux dont l’assemblage permettent bien évidemment une étanchéité IP68. Triple capteur photo très légèrement protubérant, marquages « Sony » et « Xperia » tout en discrétion au dos… Et bien-sûr, un bouton latéral faisant office de véritable déclencheur photo. Toujours fourni avec ses accessoires usuels (chargeur, écouteurs, câble de recharge), le Xperia 1 Mark II est livré sans fioritures, dans sa boîte blanche comme tous les derniers smartphones Xperia. Une fois « dans » le téléphone, le Xperia 1 II affiche une interface plus simplifiée, très proche de celle d’un Google Pixel (donc un Android très standard).

Tout comme les Sony Xperia 5, Xperia 1, et Xperia 10 II, le Sony Xperia 1 Mark II et son format tout en longueur offrent une prise en main un peu particulière. Agréable du fait qu’il est étroit -tenue sécurisante entre les doigts-, il reste aussi difficilement utilisable à une main (à moins d’avoir de très grandes mains). La faute à son écran de 6,5 pouces tout en longueur, dont la partie haute nécessitera inévitablement de glisser un peu votre main afin de l’atteindre. Passé ce détail, les commandes latérales bénéficient d’un bon emplacement, et sont accessibles que l’on tienne le smartphone de la main gauche ou de la main droite. Seul bémol : le lecteur d’empreintes digitales toujours aussi imprécis, qui a beaucoup de mal à reconnaître notre doigt. Et on ne vous parle même pas de sa configuration, tout aussi fastidieuse. Un point qui semble persister sur ce type de bouton latéral. Dans un cas comme dans l’autre, la dalle OLED 4K UHD nous impressionne par sa définition, qui privilégie finalement une affichage en Full HD+ la plupart du temps afin de réduire la consommation en énergie. Le taux de rafraîchissement reste, à notre grande surprise, at 60 Hz. Pas d’ultra fluidité à 90 or 120 Hz comme le font de nombreux concurrents haut de gamme (et même certains milieu de gamme de nos jours). Un peu dommage pour la qualité perçue et à ce niveau de prix. Très lumineux et lisible même en plein soleil, l’écran du Sony Xperia 1 II « brille » aussi par ses couleurs fidèles, qu’il faudra toutefois aller régler dans les paramètres d’affichage pour un rendu plus chaleureux et parfaitement optimal.

Côté multimédia, le Sony Xperia 1 II opte pour un triple module de 12 + 12 + 12 megapixels (ultra grand-angle / téléobjectif / grand-angle). Plutôt efficace, l’appareil photo produit des clichés au piqué très correct, et une restitution colorimétrique très correcte. Très corrects seulement, car les clichés même de jour semblent moins précis que ce à quoi l’on peut s’attendre, et lissent de nombreux éléments. Les rendus en conditions de faible luminosité sons cependant plus que satisfaisants et précis face à la concurrence, particulièrement avec le capteur principal ainsi que l’ultra grand-angle ! Parfois un peu en retrait en matière de qualité à proprement parler donc, mais particulièrement réactif côté mise au point (Dual Pixel AF et Eye-Tracking très efficaces). L’application Photo Pro, très complète, nous fait plonger dans l’interface familière des appareils photo Sony Alpha (mode AF, exposition, mesure AF, zone AF, niveau, etc). L’application Cinema Pro nous impressionne quant à elle par son usage intuitif malgré de nombreuses options et réglages. ISO, focale, FPS, balance des blancs, tout y est !). Et si l’utilisateur non initié n’en a pas besoin, le mode photo standard saura parfaitement répondre à ses attentes, avec son fonctionnement « viser / déclencher » tout ce qu’il y a de plus classique. C’est réactif, efficace, et ça fait ce qu’on lui demande aussi bien pour des vidéos au rendu cinématographique, que pour des photos artistiques -à condition de bien les travailler-.

Propulsé par un processeur Qualcomm Snapdragon 865 supported by 8 RAM Go, le Sony Xperia 1 II est le premier smartphone 5G de la gamme Xperia. Puissant et polyvalent, le smartphone nous offre des performances sans faille sur le terrain du gaming par exemple, mais aussi une vélocité et une fluidité exemplaires en matière de multitâches et autres usages intensifs (streaming, navigation, réseaux sociaux dont la navigation sur l’écran long est un régal…). Il en va de même en usage multimédia photo et vidéo, bien que le terminal ait tendance à chauffer assez rapidement sur ce terrain. Au niveau de l’énergie, c’est une batterie de 4 000 mAh qui se charge d’alimenter le Xperia 1 Mark II. De quoi assurer entre 17 et 18h d’autonomie en utilisation intensive et polyvalente, et tenir deux bonnes journées en veillant à économiser de l’énergie (utilisation modérée, luminosité contrôlée, etc). La recharge s’effectue en environ 2h, mais là aussi nous aurions aimé un peu plus de watts pour une recharge rapide digne du positionnement du smartphone. Finally, le Sony Xperia 1 II est à n’en pas douter un terminal polyvalent et surpuissant, mais dont les quelques lacunes nous font douter de la justification de son prix. Car à 1 200€, nous aurions aimé une recharge réellement rapide (at least 30 W), des photos un peu plus qualitatives, mais aussi un lecteur d’empreintes sans faille. Des points tout de même rattrapés par les performances brutes de ce Mark II, ainsi que ses prouesses photo de nuit et son autonomie solide, sans oublier son affichage 100% waouh ! Une chose est sûre, les habitués de Xperia y trouveront leur compte !

launched in 2016, UPtech est la verticale dédiée à l’actualité des nouvelles technologies et des innovations de demain de Men’s Up.

Source: https://www.mensup.fr/hitech/communiquer/test-sony-xperia-1-ii-et-si-on-cachait-un-sony-alpha-dans-un-smartphone-440351

Sony Xperia, Sony, Smartphone

World news – FR – Test Sony Xperia 1 II : what if we hid a Sony Alpha in a smartphone ?

Building on its expertise in the areas of digital, technologies and processes , CSS Engineering you in your most ambitious transformation projects and helps you bring out new ideas, new offers, new modes of collaboration, new ways of producing and selling.

CSS Engineering is involved in projects each customer as if it were his own. We believe a consulting company should be more than an advisor. We put ourselves in the place of our customers, to align we incentives to their goals, and collaborate to unlock the full potential their business. This establishes deep relationships and enjoyable.

Our services:

  1. Create professional websites
  2. Hosting high performance and unlimited
  3. Sale and video surveillance cameras installation
  4. Sale and Installation of security system and alarm
  5. E-Marketing

All our achievements here https://www.css-engineering.com/en/works/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here