La Nasa lance un appel d’offres aux entreprises privées pour collecter des échantillons de roches lunaires. L’agence spatiale américaine confirme ainsi son engagement vers un nouveau modèle économique dont la stratégie est de déléguer certaines parties de missions d’explorations lunaires afin d’en réduire les coûts.

L’agence spatiale américaine a lancé jeudi un appel d’offres inédit : elle veut payer des entreprises pour aller prélever des échantillons de roches lunaires, dans le cadre de la stratégie américaine de développement des capacités d’exploitation des ressources minières extraterrestres. « La Nasa cherche à acheter du sol lunaire à des fournisseurs commerciaux ! » a tweeté l’administrateur de la Nasa, Jim Bridenstine.

NEWS: @NASA is buying lunar soil from a commercial provider! It’s time to establish the regulatory certainty to extract and trade space resources. More: https://t.co/B1F5bS6pEypic.twitter.com/oWuGHnB8ev

Les États-Unis entendent être leader pour l’exploitation des ressources se trouvant dans le sol ou le sous-sol des astéroïdes et de la Lune, une politique encouragée par un décret du président Donald Trump en avril dernier, malgré une absence de consensus international et de jurisprudence sur la meilleure façon de gérer et partager les ressources extraterrestres. Les grands traités spatiaux sont vagues sur la question.

Les sociétés sont appelées à présenter leurs propositions pour collecter un « petit » échantillon de pierres lunaires ou de régolithe, la sorte de sable ou de poussières qui recouvrent la surface de la Lune, n’importe où sur l’astre. L’appel d’offres précise entre 50 and 500 grams.

Se produira alors un transfert de propriété pour la Nasa, qui en deviendrait le « seul » propriétaire. 80 % du montant du contrat seront versés quand cette opération, documentée par images, sera réalisée. Date limite : « avant 2024 ».

Firstly, le contrat consistera uniquement à prélever les échantillons, qui resteront sur place, on the moon, l’agence spatiale semblant avant tout désireuse de prouver la technologie. Il n’a pas été précisé l’usage futur de ces cailloux. « L’agence déterminera la méthode de récupération du régolite lunaire transféré à une date ultérieure », indique la Nasa.

C’est un nouveau modèle économique choisi de plus en plus par l’agence spatiale, qui consiste à ne plus assumer la totalité des coûts de développement et d’opérations d’une mission, mais à attribuer des contrats de service à des sociétés spatiales privées, comme elle l’a fait avec succès avec SpaceX, qui emporte désormais cargo et astronautes vers la Station spatiale internationale.

La guerre dans l’espace a-t-elle déjà commencé ?

Source: https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/nasa-nasa-veut-payer-entreprises-quelles-lui-rapportent-roches-lunaires-82929/

NASA, Moon, Lunar soil, Jim Bridenstine, Moon rock

World news – FR – NASA wants to pay companies to bring back moon rocks

Building on its expertise in the areas of digital, technologies and processes , CSS Engineering you in your most ambitious transformation projects and helps you bring out new ideas, new offers, new modes of collaboration, new ways of producing and selling.

CSS Engineering is involved in projects each customer as if it were his own. We believe a consulting company should be more than an advisor. We put ourselves in the place of our customers, to align we incentives to their goals, and collaborate to unlock the full potential their business. This establishes deep relationships and enjoyable.

Our services:

  1. Create professional websites
  2. Hosting high performance and unlimited
  3. Sale and video surveillance cameras installation
  4. Sale and Installation of security system and alarm
  5. E-Marketing

All our achievements here https://www.css-engineering.com/en/works/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here