Au cours d’une conférence virtuelle, Elon Musk a présenté les premiers essais de la puce de la firme Neuralink, réalisés sur un cochon. Le milliardaire affirme que cette solution pourrait permettre de traiter des patients ayant perdu l’usage d’un ou plusieurs membres, mais aussi de doter l’être humain de nouvelles capacités.

Gertrude n’est pas n’importe quel cochon. Son cerveau a été doté d’un prototype de puce électronique, qui doit à terme révolutionner la santé des humains. C’est en tout cas le pari d’Elon Musk.

Vendredi soir, le milliardaire d’origine sud-africaine a présenté, au cours d’une conférence en ligne, les avancées de son projet d’interface permettant de relier le cerveau aux ordinateurs, porté par la firme Neuralink. « C’est comme une montre connectée, mais dans votre crâne », s’est-il félicité.

Présentée il y a un an, la puce dotée de fils ultra-fins doit pouvoir être implantée par un robot, ne laissant qu’une petite cicatrice sous les cheveux. Connectée en Bluetooth, elle mesure 23 millimètres de diamètre et peut se recharger la nuit.

L’objectif affiché par Neuralink est de pouvoir traiter des affections neurologiques. La conférence de vendredi a ainsi montré que les mouvements de Gertrude, marchant sur un tapis roulant, étaient transmis en temps réels à un ordinateur, capable de prédire à tout instant où se trouve chacun de ses membres. De quoi donner l’espoir de rendre la mobilité aux personnes ayant perdu l’usage d’un ou plusieurs membres.

Selon Elon Musk, il serait ainsi possible, en cas de lésion à la moelle épinière, d’implanter une autre puce à l’endroit de la blessure afin de contourner les « circuits de transmission » neurologiques endommagés. « Sur le long terme, je suis certain qu’on pourra retrouver l’usage complet du corps », a-t-il souligné. Neuralink rêve aussi de mettre fin aux douleurs extrêmes, de guérir les dépressions et addictions ou encore de percer les mystères de la conscience.

Mais l’ambition du milliardaire va encore plus loin. Le patron de Tesla et de SpaceX veut rendre ce type d’implant si sûr, fiable et simple qu’il relèverait de la chirurgie de confort. Des personnes pourraient alors débourser quelques milliers de dollars pour doter leur cerveau d’une puissance informatique.

Faisant référence à un épisode de la série Black Mirror, qui enchaîne les scénarios cauchemardesques où les humains sont dépassés par les technologies, Elon Musk a aussi affirmé qu’il serait possible de stocker ses souvenirs sous forme numérisée. « Vous pourrez sauvegarder vos souvenirs, et aussi potentiellement les télécharger dans un autre corps ou dans un robot », a-t-il affirmé avant de prévenir : « Le futur va être bizarre ».

Neuralink n’est pas la seule entreprise à travailler sur le sujet. Facebook finance ainsi un projet pour traduire en mots l’activité du cerveau, via des algorithmes, afin de rendre la parole aux personnes rendues muettes à cause de maladies neurodégénératives.

De nombreux scientifiques rappellent cependant que le cerveau n’est pas aussi compartimenté qu’on aimerait le croire. « Chaque cerveau a une structure unique, massivement interconnectée », a commenté Dean Burnett, chercheur de l’université de Cardiff, en amont de la conférence, se disant sceptique sur les véritables avancées de Neuralink.

Pour Elon Musk, le but de la présentation de vendredi soir était surtout de séduire et recruter ingénieurs, chirurgiens, chimistes, ou encore roboticiens. Neuralink ne compte en effet qu’une centaine de salariés, mais en espère 10.000 aussi vite que possible.

La firme a de nombreux défis à relever. Sa puce doit être protégée contre les perturbations externes mais aussi internes. Ses communications avec le smartphone ou toute autre machine doivent être inviolables. Des conditions indispensables pour recevoir le feu vert des régulateurs.

Chaque jour, la rédaction des Echos répond à votre besoin d’une information fiable et vous aide à prendre les meilleures décisions.

Conservez une vision globale de la situation, en France et dans le monde. Décryptez les conséquences de la crise sur l’économie, les entreprises et les marchés. Eclairez votre réflexion avec des points de vue, des idées et des contributions de tous horizons.

Source: https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/elon-musk-presente-les-premiers-resultats-de-sa-puce-pour-connecter-le-cerveau-humain-a-un-ordinateur-1237706

World news – FR – Elon Musk présente les premiers résultats de sa puce pour connecter le cerveau humain à un ordinateur

En s’appuyant sur ses expertises dans les domaines du digital, des technologies et des process , CSS Engineering vous accompagne dans vos chantiers de transformation les plus ambitieux et vous aide à faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles offres, de nouveaux modes de collaboration, de nouvelles manières de produire et de vendre.

CSS Engineering s’implique dans les projets de chaque client comme si c’était les siens. Nous croyons qu’une société de conseil devrait être plus que d’un conseiller. Nous nous mettons à la place de nos clients, pour aligner nos incitations à leurs objectifs, et collaborer pour débloquer le plein potentiel de leur entreprise. Cela établit des relations profondes et agréables.

Nos services:

  1. Création des sites web professionnels
  2. Hébergement web haute performance et illimité
  3. Vente et installation des caméras de vidéo surveillance
  4. Vente et installation des système de sécurité et d’alarme
  5. E-Marketing

Toutes nos réalisations ici https://www.css-engineering.com/en/works/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here