Nous utilisons les témoins de navigation (cookies) afin d’opérer et d’améliorer nos services ainsi qu’à des fins publicitaires.
Le respect de votre vie privée est important pour nous. Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’utilisation de ces informations,
veuillez revoir vos paramètres avant de poursuivre votre visite.Gérer vos témoins de navigationEn savoir plus

Les personnes qui soupçonnent leur partenaire ou ex-partenaire d’avoir installé un logiciel espion sur leur appareil sont souvent sans ressource.

Moins d’un an après avoir retiré du Play Store près de 1000 applications qui permettent d’espionner son conjoint ou sa conjointe, Google peine à empêcher leur réapparition, selon une enquête du site OneZero.

Communément appelées « stalkerware », plusieurs de ces applications sont à nouveau offertes dans la boutique virtuelle de Google et cumulent des milliers de téléchargements.

Avec elles, on peut notamment être au fait des appels téléphoniques, des messages texte, des courriels, des activités en ligne, de la liste de contacts, de l’agenda électronique et de la position géographique de sa victime. Dans certains cas, il est même possible d’allumer le microphone de son téléphone ou de prendre des photos.

Lorsqu’il est conçu pour fonctionner de manière furtive, sans notification, [ça] peut être un outil robuste pour le harcèlement, la surveillance, la fraude et l’abus. Ce genre d’abus peut être terrifiant et traumatisant, et soulève des préoccupations en matière de sécurité et vie privée, explique la directrice du Réseau national de centres sur la violence domestique, Erica Olsen

C’est le Citizen Lab, un centre de recherche de l’Université de Toronto, qui a tiré la sonnette d’alarme sur le « stalkerware » dans un rapport de recherche publié en juin dernier. Il avait alors identifié 1095 applications problématiques et avait informé Google de la situation.

Le Citizen Lab avait alors conclu dans son rapport de recherche que quiconque utilise un tel logiciel-espion enfreint potentiellement toute diverses lois – et que cela s’applique également aux entreprises qui les vendent.

Selon des données partagées avec OneZero, le géant du web a fini par retirer 813 des applications de son Play Store. Mais plusieurs d’entre elles semblent récemment avoir refait surface, simplement en ajoutant des clauses dans leur description. L’une d’entre elles, nommée Catch a Cheating Spouse (attrapez un partenaire infidèle), a été téléchargée plus de 10 000 fois.

Déjà, ces applications sont souvent présentées comme des outils destinés aux parents qui veulent surveiller leurs enfants ou aux employeurs pour leur permettre de surveiller leur personnel alors qu’elles sont principalement utilisées pour espionner des partenaires.

Il suffit donc pour certaines des applications ayant un nom plus explicite qui ont été retirées de changer leur nom pour être à nouveau offertes dans le Play Store.

Ces applications sont un fléau sur Android mais quasi inexistantes sur iOS. C’est que les règles auxquelles sont soumis les développeurs Android sont beaucoup plus souples que celles d’iOS et peuvent avoir davantage de permissions en ce qui concerne l’accès aux données de l’appareil. Plusieurs des applications réussissent d’ailleurs à échapper au système automatisé de vérification du Play Store.

Google a toutefois mis quelques bâtons dans les roues de ces applications avec la sortie de la plus récente version d’Android, l’an dernier. Elles pouvaient autrefois être installées sur un téléphone à l’insu de son propriétaire parce que leur icône demeurait invisible, mais Android 10 n’offre plus cette possibilité.

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

ImportantAfin de favoriser des discussions riches, respectueuses et constructives, chaque commentaire soumis sur les tribunes de Radio-Canada.ca sera dorénavant signé des nom(s) et prénom(s) de son auteur (à l’exception de la zone Jeunesse). Le nom d’utilisateur (pseudonyme) ne sera plus affiché.

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio-Canada a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit.

Il s’agit de femmes qui ont travaillé pour la GRC ou y ont fait du bénévolat au cours des 40 dernières années.

Une travailleuse sur trois se dit victime de violence conjugale et le tiers d’entre elles en a parlé au travail

Des entreprises de cybersécurité, des organismes venant en aide aux victimes de violence conjugale et des activistes numériques ont formé cette …

Utiliser des conversations par texto pour enseigner aux jeunes à identifier la violence conjugale, même subtile, c’est l’objectif de la …

Les attaques contre les députés, surtout de sexe féminin, inquiètent le whip en chef du gouvernement Trudeau.

L’application de rencontre en ligne Tinder lancera plus tard cette année un service de messagerie vidéo, selon ce qu’a annoncé sa société mère, …

Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1700296/espionnage-partenaire-application-spyware-stalkerware-2020-play-store

World news – CA – Des applications d’espionnage de conjoint ou conjointe toujours offertes sur Android

En s’appuyant sur ses expertises dans les domaines du digital, des technologies et des process , CSS Engineering vous accompagne dans vos chantiers de transformation les plus ambitieux et vous aide à faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles offres, de nouveaux modes de collaboration, de nouvelles manières de produire et de vendre.

CSS Engineering s’implique dans les projets de chaque client comme si c’était les siens. Nous croyons qu’une société de conseil devrait être plus que d’un conseiller. Nous nous mettons à la place de nos clients, pour aligner nos incitations à leurs objectifs, et collaborer pour débloquer le plein potentiel de leur entreprise. Cela établit des relations profondes et agréables.

Nos services:

  1. Création des sites web professionnels
  2. Hébergement web haute performance et illimité
  3. Vente et installation des caméras de vidéo surveillance
  4. Vente et installation des système de sécurité et d’alarme
  5. E-Marketing

Toutes nos réalisations ici https://www.css-engineering.com/en/works/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here