Cette planète, de la taille de Jupiter, permet d’émettre l’hypothèse qu’il est possible pour les planètes de survivre en orbite une étoile en pleine décrépitude.

Dans une étude publiée dans la revue scientifique Nature, des chercheurs de différentes universités américaines ont affirmé avoir découvert pour la première fois une planète en orbite autour d’une naine blanche.  Le terme désigne la forme que prennent certaines étoiles lorsqu’elles finissent par être à court de combustible nucléaire : elles gonflent -dévorant les planètes avoisinantes- puis se dégonflent avant de prendre cette fameuse forme bien plus petite et dégageant une lumière blanche. Par exemple, lorsque notre Soleil commencera à agoniser dans quelques milliards d’années, il fera à peu près la taille de la Terre mais fera toujours environ la moitié de sa masse initiale. Les naines blanches sont techniquement toujours des étoiles car elles dégagent encore de la chaleur, mais elles ne sont plus capables de produire des fusions nucléaires.

Il est donc assez surprenant de voir une planète en orbite autour d’une naine blanche, puisque celle-ci est le résultat d’une phase durant laquelle l’étoile mourante a tout dévasté autour d’elle. Les planètes seraient donc finalement capable de survivre à un tel processus, selon les chercheurs. Baptisé “WD 1856b”, la planète a été découverte grâce à un télescope de la NASA qui a enregistré l’obscurcissement de la naine blanche une fois tous les 1,4 jours. Signe de la présence d’un corps céleste, cet assombrissement a poussé les chercheurs à regarder de plus près, et les données infrarouges ont permis de l’identifier comme étant une planète.

Les astronomes ont effectué des simulations pour tenter d’expliquer la présence de cette planète, et ils ont conclus qu’elle devait être en orbite beaucoup plus loin de l’étoile avant que cette dernière ne commence à disparaître. Lorsque la future naine blanche s’est mise à gonfler, l’orbite de WD 1856b s’est déstabilisée et elle entrée dans une phase hautement elliptique, emmenant la planète à passer parfois très près parfois très loin de son étoile mère mourante. Cette orbite a fini par se rétrécir, plaçant la planète dans sa surprenante position actuelle.

Se situant à “seulement” 80 années lumière de la Terre, WD 1856b est suffisamment proche pour être observée avec plus de précision. Les astronomes pourront alors déterminer sa composition et son histoire. Si les calculs des chercheurs sont exacts, l’étoile autour de laquelle gravite cette planète est devenue une naine blanche il y a 6 milliards d’années, soit bien avant la naissance de notre système solaire.

Source: https://www.journaldugeek.com/2020/09/18/astronomes-decouvrent-premiere-planete-graviter-autour-etoile-naine-blanche/

Star, White dwarf, Exoplanet, Planet, Astronomy, Orbit, Jupiter

World news – CA – Découverte d’une planète qui gravite autour d’une étoile naine blanche

En s’appuyant sur ses expertises dans les domaines du digital, des technologies et des process , CSS Engineering vous accompagne dans vos chantiers de transformation les plus ambitieux et vous aide à faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles offres, de nouveaux modes de collaboration, de nouvelles manières de produire et de vendre.

CSS Engineering s’implique dans les projets de chaque client comme si c’était les siens. Nous croyons qu’une société de conseil devrait être plus que d’un conseiller. Nous nous mettons à la place de nos clients, pour aligner nos incitations à leurs objectifs, et collaborer pour débloquer le plein potentiel de leur entreprise. Cela établit des relations profondes et agréables.

Nos services:

  1. Création des sites web professionnels
  2. Hébergement web haute performance et illimité
  3. Vente et installation des caméras de vidéo surveillance
  4. Vente et installation des système de sécurité et d’alarme
  5. E-Marketing

Toutes nos réalisations ici https://www.css-engineering.com/en/works/

Previous articleDestiny 2 Trials of Osiris rewards, Sept. 18-22
Next articleWould a two-week ‘circuit break’ lockdown work?
Georges MOMO
Georges MOMO est Ingénieur informatique ( Diplôme obtenu à 3IL Limoges France) Il début sa carrière par un stage de fin d'étude d'ingénieur à Toulouse sur un projet de AIRBUS Toulouse Blagnac, il enchaîne ensuite à Nantes où il travaille sur le projet de la migration documentaire de la BPCE. Son ambition le conduit ensuite à Paris où il travaille sur deux projets de la banque de France (Validation des titres de bourse émis sur le marché européen et la génération centralisée des documents) qu'il quitte quelques années plus tard occupant le poste de responsable technique. Passionné de l'information, il est actif sur le web et sur le terrain depuis les années 2000.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here