Annoncé en grande pompes en ouverture du PS5 Showcase du 16 septembre, Final Fantasy XVI a fait grand bruit. Porté par Naoki Yoshida, producteur et sauveur de FF XIV cet épisode a surpris les foules.
Le trailer présenté soulève beaucoup de questions quant à la nature du nouvel opus canonique de cette saga légendaire du RPG japonais. Impossible d’y répondre avant d’en savoir plus lors du prochain évènement dédié mais nous pouvons tout de même lancer quelques pistes de réflexions. Nous passons donc en revues nos attentes et nos rêves les plus fous dans ce nouvel épisode d’Avance Rapide.

Final Fantasy revient enfin au médiéval. Pour rappel le dernier opus ayant opté pour une direction artistique moins futuriste est Final Fantasy XII : The Zodiac Age. Si le Final Fantasy IX et le XII optaient pour une représentation lumineuse de la chevalerie, ce nouvel épisode semble s’inscrire dans une esthétique bien plus sombre. Nous espérons que les développeurs embrassent pleinement ce revirement et que ce FF XVI proposera une ambiance poisseuse et violente à souhait. Monstres tentaculaires, goules suintantes, créatures baveuses… En s’inspirant des ténors de l’heroic fantasy et de la dark fantasy moderne, le titre de Square Enix pourrait apporter de la noirceur à son récit, ce qui ne serait pas pour nous déplaire.

Ce FF XVI semble amener son gameplay encore plus loin vers l’action-RPG. Et pour cause c’est Ryota Suzuki qui travaillerait sur ce projet. Pour rappel, le monsieur a officié sur Devil May Cry 5. Le moins que l’on puisse dire c’est que cela se voit. Le prochain Final Fantasy semble faire la part belle aux combos et aux assauts dynamiques. On peut apercevoir une téléportation comme ce que pouvait opérer Noctis dans FF XV. Le trailer montre des affrontement centré sur du un contre un et des combats à l’arme blanche. Est-ce la fin des groupes de personnages ? Afin de réussir son pari, FF XVI devra pleinement s’abandonner à l’action-RPG et peut-être aller directement piocher dans le Beat’em Up ou la série des Souls. Pour rendre ces duels intéressants, les boss et ennemis devront disposer de patterns lisibles et le système de combat se devra d’être plus exigeant et plus technique que celui de son prédécesseur. Esquives et contre devront être utilisés intelligemment pour venir à bout des ennemis les plus coriaces. Tout l’intérêt du gameplay se recentrera sur le protagoniste principal. Pour conserver l’intérêt du joueur le bestiaire devra être varié et favoriser de multiples approches. Espérons également que les soucis de caméras fassent partie du passé et que les traditionelles magies et

Certains opus canoniques ont divisé, FF XII et FF XV en tête. Mais s’il y a bien un aspect qui met tout le monde d’accord, c’est la musique originale. De nombreux thèmes marquants sont nés de cette saga et il est difficile d’aborder la composition musicale de jeu vidéo sans mentionner l’immense Nobuo Uematsu à qui l’on doit quelques uns des plus grands morceaux de notre médium. L’héritage est lourd à porter mais jusqu’ici les successeurs du monsieur ont accomplit un travail remarquable. Si l’on ne sait pas encore qui officie sur FF XVI, Yoko Shimomura, la compositrice du 15e épisode a signé une partition absolument exceptionnelle pour le dernier opus, pas avare en envolées orchestrales poignantes. Espérons que l’univers, d’apparence plus terre à terre, ne bridera pas la créativité des artistes impliqués dans le projet et que l’ost s’inscrive dans la droite lignée des opus précédents.

Si cet épisode revient à un univers médiéval il ne semble pas oublier ses racines pour autant. Les invocations semblent être centrales au scénario tout comme elles l’étaient dans le Xe, et dans une moindre mesure, le IXe épisode. En effet, l’un des deux personnages présentés serait au trousse de La Dominante de Shiva et le jeune garçon Joshua, que le joueur devra protéger se transforme en ce qui semble être Ifrit. Il y a fort à parier pour que ces chimères permettent de nombreuses batailles épiques et de cinématiques à tomber par terre. Pour proposer un scénario engageant il faudra néanmoins que ces enjeux de grande échelle n’empêchent pas les scénaristes de développer efficacement leurs personnages qui se doivent d’être d’excellents compagnons de voyage. On apprécierait également pouvoir contrôler un personnage féminin aussi charismatique que Lightning de FF XIII était un excellent protagoniste et que le cast du XVe épisode n’est malheureusement composé que de personnages masculins. Le moins que l’on puisse dire c’est que les femmes présentes dans cet épisode sont loin d’être les PNJ les plus marquants de la série.

Et si FF XVI était le premier Final Fantasy canonique à oser se connecter au reste de la licence ? Si les invocations sont communes aux épisodes et que quelques noms reviennent régulièrement comme Cid, Biggs et Wedge, jamais un opus n’a été rattaché à un autre. Relier les points pour faire de la licence un tout cohérent est un défi de taille mais pourrait s’avérer passionnant. Car finalement si les cristaux magiques sont régulièrement mentionnés, le seul dénominateur commun à tous les épisodes, mis à part les éléments susnommés, sont leur nom. Spirra, Ivalice, Terra… Autant de lieux pouvant abriter et connecter les intrigues d’un série à la longévité impressionnante.

La note d’intention de ce Final Fantasy XVI est enthousiasmante, on espère que les développeurs prendront bonne notes des erreurs du passé tout en capitalisant sur les qualités des deux derniers épisodes. Nous avons hâte de poser nos mains sur cet épisode qui semble miser plus que jamais sur l’action et la mise en scène spectaculaire. Espérons qu’il se fasse moins attendre que ses prédécesseurs.

J’espère qu’ils ne s’inspireront pas de FFXV pour le XVI. Le monde de FFXV était vide, l’histoire mal racontée et le système de combat bordélique. Malheureusement le titre s’est vendu à 7 millions d’exemplaires, ce qui veut dire qu’il servira de base pour la structure du XVI (Pour les trolls qui liront ce commentaire, je tiens à préciser que j’ai fait les épisodes IV, VI, VII, VIII, IX, X, XII, XIII et XV).

“Espérons également que les soucis de caméras fassent partie du passé et que les traditionelles magies et”

Perso, mon rêve le plus fou, c’est que les journalistes de jvc apprennent à se relire

Afin de réussir son pari, FF XVI devra pleinement s’abandonner à l’action-RPG et peut-être aller directement piocher dans le Beat’em Up ou la série des Souls.
Le système de combat se devra d’être plus exigeant et plus technique que celui de son prédécesseur.

Clairement pas ce que JE recherche dans un RPG FF like ou le scénario est important. Déjà parce que le dans ces genres on combat souvent seul, or qu’un (J-)rpg ou on s’attache aux persos sont en groupe. Et que l’intérêt est le scénario et la progression de celui-ci rester bloqué 3h sur un boss à la soul c’est pas ce que je recherche en premier dans un Rpg FF like.

A vrai dire, je m’en fiche de ce qu’ils changent, il faut juste que le joueur soit empathique avec les personnages et l’histoire sinon un RPG ne marche pas. Dans FFXII, les combats étaient cools mais j’avais le sentiment de jouer des étrangers.

jcomprends pas, y’aura pas de gestion de groupes ? de contrôles d’autres personnages ? on ne pourra jouer et incarner que un seul perso ??????

La dark fantasy, ou fantaisie noire, est un sous-genre de la fantasy qui désigne les œuvres dans lesquelles l’ambiance est très sombre et proche de l’apocalypse. Le bien laisse place au mal et les héros sont souvent fatigués et abattus par les épreuves qu’ils ont subies. En partant donc d’une mentalité pessimiste, l’auteur nous présente la plupart du temps une œuvre évoluant dans un contexte psychologiquement oppressant pour le lecteur ou les personnages, et peut également délivrer les détails des combats. Cela leur donne une dimension plus violente et parfois assez proche de l’horreur sans pour autant en faire partie. Cette dimension nouvelle de la fantasy s’éloigne du classique manichéisme, et permet une réflexion sur le bien-fondé des notions de bien et de mal.

c’est pas parce que il y as de la bonne musique et de jolie couleur que ce n’est pas de la Dark Fantasy
si vous ne voiler pas les ténèbre dans final fantasy vous etes aveugle.

Mais final fantasy est mort il y as bien longtemps pourquoi Square enix a plus fait attention a dragon quest qu’as ff.

La hype est négative. J’ai rien ressentis durant le trailer, c’était la poker face tout du long.

Techniquement c’est complément dépassé, graphiquement c’est un Jprg banale tu le mettrais au coté d’autres titres random tu verrais aucunes différences. Le plot a l’air usé jusqu’à la moelle et le système de combat a l’air aussi à chier et brouillon que le 15.

ça me gave de voir que les combats de tout les rpg d’aujourd’hui se ressemblent, ça tape à gogo, ça tournoie, ça se téléporte, ça vole, ça fait des étincelles … mais on pourrait prendre les persos d’un jeu et les mettre dans un autre sans que ça choque tellement ça se ressemble
c’est dommage, je regrette l’époque où les grand rpg avaient leur propre identité, et encore plus quand FF était à la fois novateur et à la pointe de la technologie
là c’est que les premières images, c’est beau oui, mais je sais pas vous mais perso j’ai pas l’impression de voir une différence avec les autres jeux (j’ai même l’impression que ça a déjà quelques années). Et concernant les combats bah je vois plus du copier/coller “mélange” d’autres jeux qui ont déjà été fait plutôt qu’un système novateur. Bref, j’espère que FF16 sera une réussite mais ça fait bien longtemps que pour moi les FF me donnent l’impression d’être des jeux parmi d’autres plutôt que le haut du panier

J’ai du mal à comprendre comment on peut considérer le XII comme dans le thème médiéval… parce qu’il y a des bonhommes en armure qui montent des chocobos ?
Hormis les armures il n’y a rien dans la direction artistique qui fait penser à du moyen-âge dans FF XII…

jeuxvideo.com est édité par Webedia.
Copyright © 1997-2020 Webedia.
Tous droits réservés.

Source: https://www.jeuxvideo.com/videos/chroniques/1291321/final-fantasy-xvi-un-pas-vers-la-dark-fantasy.htm

Final Fantasy, Square Enix

World news – FR – Chronique Avance Rapide : Final Fantasy XVI : Un pas vers la Dark Fantasy ? – jeuxvideo.com

En s’appuyant sur ses expertises dans les domaines du digital, des technologies et des process , CSS Engineering vous accompagne dans vos chantiers de transformation les plus ambitieux et vous aide à faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles offres, de nouveaux modes de collaboration, de nouvelles manières de produire et de vendre.

CSS Engineering s’implique dans les projets de chaque client comme si c’était les siens. Nous croyons qu’une société de conseil devrait être plus que d’un conseiller. Nous nous mettons à la place de nos clients, pour aligner nos incitations à leurs objectifs, et collaborer pour débloquer le plein potentiel de leur entreprise. Cela établit des relations profondes et agréables.

Nos services:

  1. Création des sites web professionnels
  2. Hébergement web haute performance et illimité
  3. Vente et installation des caméras de vidéo surveillance
  4. Vente et installation des système de sécurité et d’alarme
  5. E-Marketing

Toutes nos réalisations ici https://www.css-engineering.com/en/works/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here