Une nouvelle étude suggère que les croyances des occupants de l’Égypte ancienne auraient été influencées par des météorites tombant du ciel.

Le ciel est un énorme récipient en fer rempli d’eau et des morceaux de celui-ci tombent de temps en temps sur Terre sous forme de météorites. C’est du moins c’est ce que croyaient les Égyptiens si l’on en croit l’article paru le 23 avril dans The Journal of Egyptian Archaeology.

Pour arriver à cette interprétation, Victoria Almansa-Villatoro, égyptologue à l’université Brown, a examiné des hiéroglyphes notamment ceux de pyramides vieux de 4 300 ans. Il s’agit des plus anciens documents religieux du monde, qui ont été sculptés à l’intérieur de plusieurs pyramides pour guider le roi ou la reine décédé dans l’au-delà.

“Les documents contiennent plusieurs références au fer céleste, rapporte le New Scientist. Par exemple, à sa mort, le monarque franchit les portes de fer qui mènent au paradis – les Champs des Roseaux – qui est entouré d’un mur de fer.” L’hebdomadaire scientifique poursuit :

Certaines références expliquent qu’une fois arrivé au ciel, le défunt royal se purifie dans ‘l’eau froide des étoiles’ et qu’il traverse l’océan du ciel en bateau.”

Selon la chercheuse, c’est tout cela mis ensemble qui suggère que les Égyptiens voyaient le ciel comme une immense quantité d’eau contenue dans un récipient de fer. Ils seraient arrivés à cette idée après avoir vu des météorites tomber sur Terre, ce qu’ils auraient interprété comme des bouts du récipient qui se serait effondré.

L’archéologue de l’institut de Chypre, Thilo Rehren – qui n’a pas participé à cette étude – confirme qu’il existe des indices géologiques prouvant que l’Égypte a été touchée par une météorite (contenant du fer) au cours des 5 000 dernières années. Même s’il n’y a pas de preuves en revanche que les anciens Égyptiens en ont été témoins, il n’en demeure pas moins possible que cet événement ait influencé leurs croyances.

Victoria Almansa-Villatoro souligne qu’un hiéroglyphe égyptien utilisé il y a plus de 5 000 ans, avant que le premier pharaon ne prenne le pouvoir, a une étrange et triple signification : métal, naissance et eau. “Cette association étonne les chercheurs, rappelle-t-elle dans le New Scientist, mais ces trois définitions sont au cœur de l’idée que le ciel est un récipient de fer rempli d’eau qu’il faut traverser pour vivre dans l’au-delà.”

Stimulant, soucieux d’écologie et bon vulgarisateur, New Scientist est l’un des meilleurs magazines d’information scientifique du monde. Créé en 1956, il réalise un tiers de ses ventes à l’étranger.
Il s’intéresse particulièrement aux

Source: https://www.courrierinternational.com/article/archeologie-les-anciens-egyptiens-voyaient-le-ciel-comme-un-recipient-de-fer-rempli-deau

World news – FR – Archéologie. Les anciens Égyptiens voyaient le ciel comme un récipient de fer rempli d’eau

En s’appuyant sur ses expertises dans les domaines du digital, des technologies et des process , CSS Engineering vous accompagne dans vos chantiers de transformation les plus ambitieux et vous aide à faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles offres, de nouveaux modes de collaboration, de nouvelles manières de produire et de vendre.

CSS Engineering s’implique dans les projets de chaque client comme si c’était les siens. Nous croyons qu’une société de conseil devrait être plus que d’un conseiller. Nous nous mettons à la place de nos clients, pour aligner nos incitations à leurs objectifs, et collaborer pour débloquer le plein potentiel de leur entreprise. Cela établit des relations profondes et agréables.

Nos services:

  1. Création des sites web professionnels
  2. Hébergement web haute performance et illimité
  3. Vente et installation des caméras de vidéo surveillance
  4. Vente et installation des système de sécurité et d’alarme
  5. E-Marketing

Toutes nos réalisations ici https://www.css-engineering.com/en/works/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here