(Ottawa) Le gouvernement fédéral confie les commandes de l’Agence spatiale canadienne (ASC) à Lisa Campbell. Elle devient la première femme à se hisser à ce poste.

Mélanie Marquis
La Presse

La nouvelle patronne de l’agence fédérale arrive du ministère des Anciens Combattants, où elle était sous-ministre déléguée avant sa nomination. Avocate de formation, elle a aussi occupé dans le passé les fonctions de sous-ministre adjointe à l’approvisionnement maritime et de défense, où elle dirigeait l’acquisition de matériel pour les forces militaires et maritimes du Canada.

L’expertise que Lisa Campbell a acquise en matière d’approvisionnement de défense s’avérera un « atout précieux, puisqu’elle dirigera certains des projets d’approvisionnement clés du secteur spatial », a plaidé le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, Navdeep Bains, dans un communiqué. « Elle possède l’expérience et les compétences voulues pour guider l’Agence dans ses explorations futures », a-t-il ajouté.

Elle fait son entrée à l’ASC alors que le Canada a fait de la participation au projet de station spatiale lunaire Gateway, la prochaine grande mission internationale d’exploration spatiale habitée, pièce maîtresse de la nouvelle stratégie spatiale qui a été dévoilée au printemps 2019. Le Canada doit fournir un système robotisé intelligent, le Canadarm3, à ce chantier dirigé par les États-Unis.

Créée en mars 1989, l’ASC est un organisme fédéral chargé de gérer tous les volets civils des activités du Canada dans l’espace. Son siège social est situé dans l’arrondissement de Saint-Hubert, à Longueuil, au Québec. Depuis 2015, son dirigeant était Sylvain Laporte, à qui Lisa Campbell succédera donc en devenant, du même coup, la première femme à se retrouver au poste de numéro un.

Selon le bureau du ministre Bains, la nouvelle dirigeante est bilingue, et elle sera basée à Saint-Hubert.

Un condensé d’actualités pour ne rien manquer, chaque matin dans votre courriel, du lundi au vendredi.

(Montréal) Le VIH caché dans certaines cellules du système immunitaire se répliquera en même temps qu’elles, quand ces cellules seront appelées à combattre une nouvelle infection, ont constaté des chercheurs de l’Université de Montréal.

Un médicament utilisé pour traiter le sida et le lupus pourrait être efficace contre la COVID-19, selon des chercheurs montréalais. Ils lancent à la fin de septembre le premier essai clinique COVID-19 sur la dapsone, médicament générique, donc très peu coûteux. Il sera administré à des personnes ayant un diagnostic avec peu de symptômes, pour éviter l’hospitalisation.

(Paris) Il a mis 7 milliards d’années-lumière à nous parvenir : un trou noir de masse inédite, issu de la fusion de deux trous noirs, a été directement observé pour la première fois grâce aux ondes gravitationnelles, une découverte majeure pour la compréhension de l’univers.

(Montréal) L’indice de masse corporelle (IMC) est un facteur de risque plus important que la génétique pour le diabète de type 2, ont démontré pour la première fois des scientifiques britanniques lors d’un récent congrès de la Société européenne de cardiologie.

Des cardiologues de l’Institut de cardiologie de Montréal (ICM) ont présenté la fin de semaine dernière à un congrès européen de nouveaux résultats sur la colchicine, médicament contre la goutte qui est utilisé depuis longtemps et qui coûte trois fois rien.

Quelques milligrammes de toute l’actualité scientifique de la semaine

(Washington) La mort de l’acteur américain Chadwick Boseman, à 43 ans, illustre l’augmentation du nombre de cancers du côlon chez les adultes de moins de 50 ans, et qui sont trop souvent diagnostiqués à un stade avancé de la maladie.

Depuis le début de l’ère industrielle, voilà 250 ans, environ 40 % des gaz à effet de serre émis par les humains ont été absorbés par les océans. Mais cette proportion varie énormément, ont découvert des chercheurs new-yorkais. Cela pourrait compliquer l’atteinte des cibles climatiques.

Elle est détentrice de 64 brevets et a fait une longue carrière chez IBM avant de choisir Montréal pour y poursuivre ses travaux. Irina Rish, originaire de ce qui est aujourd’hui l’Ouzbékistan, dirigera l’automne prochain une chaire de recherche dotée d’un imposant budget de 34 millions afin d’approfondir les liens entre le cerveau humain et l’intelligence artificielle. Portrait.

Elles viennent de l’espace, tombent au sol… et sont généralement perdues à jamais. Les astronomes estiment qu’une dizaine de météorites frappent le Québec chaque année. Et ils aimeraient bien les voir tomber, les récolter et les étudier.

Pendant des semaines, il n’a été question que de COVID-19. Mais de quoi aurions-nous parlé s’il n’y avait pas eu de pandémie ? se sont demandé nos journalistes. Coup d’œil sur ces nouvelles d’actualité victimes de l’éclipse médiatique.

Quelques milligrammes de toute l’actualité scientifique de la semaine

De véritables cerveaux humains qu’on peut manipuler. Des systèmes urinaires complets, des cœurs, des pieds. L’Université de Sherbrooke est l’une des seules en Amérique du Nord à plastiner des organes dans le but de former ses étudiants en sciences de la santé. Visite d’un lieu où les morts enseignent aux vivants.

Que faire pendant un printemps de confinement où l’on doit rester chez soi le plus possible ? Le Regroupement QuébecOiseaux a incité les Québécois à sortir dans leur cour ou à regarder par la fenêtre pour observer les oiseaux. Un exercice qui a mené à quelques surprises.

(Washington) Une équipe de l’Université de Californie du Sud a mis au point un robot de 88 milligrammes qui avance, grimpe et porte des charges grâce à des muscles artificiels, après avoir résolu un problème qui a longtemps tenu les ingénieurs en échec : la source d’énergie sur de si petits robots.

(Washington) Un astéroïde long de trois à six mètres est passé à 2950 km de la Terre dimanche, selon la NASA, qui annonce qu’il s’agit de l’astéroïde le plus proche à n’avoir jamais été observé passant près de notre planète.

Conditions d’utilisation|
Politique de confidentialité|
Registre de publicité électorale|
Code de conduite

Source: https://www.lapresse.ca/actualites/sciences/2020-09-03/l-agence-spatiale-canadienne-a-une-nouvelle-patronne.php

World news – CA – L’Agence spatiale canadienne a une nouvelle patronne

En s’appuyant sur ses expertises dans les domaines du digital, des technologies et des process , CSS Engineering vous accompagne dans vos chantiers de transformation les plus ambitieux et vous aide à faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles offres, de nouveaux modes de collaboration, de nouvelles manières de produire et de vendre.

CSS Engineering s’implique dans les projets de chaque client comme si c’était les siens. Nous croyons qu’une société de conseil devrait être plus que d’un conseiller. Nous nous mettons à la place de nos clients, pour aligner nos incitations à leurs objectifs, et collaborer pour débloquer le plein potentiel de leur entreprise. Cela établit des relations profondes et agréables.

Nos services:

  1. Création des sites web professionnels
  2. Hébergement web haute performance et illimité
  3. Vente et installation des caméras de vidéo surveillance
  4. Vente et installation des système de sécurité et d’alarme
  5. E-Marketing

Toutes nos réalisations ici https://www.css-engineering.com/en/works/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here